EDITO / Anonymous, ou la possibilité d’une dérive

NewZilla.NET jan 26 2012 - 11:08 par Philippe CROUZILLACQ

On savait qu’ils étaient nombreux, qu’ils ne « pardonnaient pas »…On savait (fort heureusement) qu’il leur arrivait de se dresser en ultime rempart (fut-il virtuel) contre les dictatures, et de se poser en ardents défenseurs de la liberté d’expression. On les découvre aujourd’hui en petits soldats analphabètes d’une police de la pensée (pas très Net), parfaite illustration de cet univers orwellien contre lequel ils prétendaient lutter hier encore…Anonymous, ou la possibilité d’une dérive.

Après avoir fait les beaux jours de Time Warner propriétaire des droits d’auteur du personnage du comic V pour Vendetta, adapté au cinéma en 2006, devenus l’icône de leur « mouvement », les « Anonymous », apôtres libertaires combattants contre tout ce qui peut de près ou de loin s’apparenter à un début de commencement de propriété intellectuelle, se sont récemment amusés à menacer Everlife une entreprise française qui s’apprêtait à commercialiser sur son site des t-shirts aux couleurs d’Anonymous.

Où quand le chantage, le dispute à la tartufferie. La symbolique était forte, la ficelle un peu grosse, et la démarche il faut bien le reconnaître un tantinet déplacée: des t-shirts reprenant les accroches d’Anonymous («We are Anonymous», «We are Legion», «We do not forgive», «We do not forget», «Expect us») en vente libre sur le Net, et tout cela sans aucun versement de royalties? Comment le collectif libertaire pouvait-il souffrir pareille récupération (humiliation) de la part de l’ogre capitaliste, fut-il un simple marchand de t-shirts? Rassurez-vous braves gens, il n’en fut rien…

Notre confrère Numerama nous apprend que sitôt l’écart de conduite constaté un message fut rapidement posté sur le site 4Chan, pour dénoncer cette appropriation dans un but lucratif : « L’entreprise française Everlife essaie de profiter des Anonymous, c’est putain d’inacceptable. Dirigez vos Loic (un logiciel utilisé pour faire sauter l’accès des sites internet, NDLR) vers everlife.fr ».

Anonymous, taille patron

Avec une dernière phrase en français dans le texte, adressée aux dirigeants d’Everlife: «Message: enleve le t-shirt de anonymous ou votre compangie (sic) va mourir» (sur ce dernier point encore faut-il relever, que si les Anonymous flirtent avec la police de la pensée, certains d’entre eux mettent un point d’honneur à méconnaître les règles de l’orthographe).

Confrontée à une possible paralysie de son site Internet, il n’aura pas fallu plus de quelques heures à Everlife, pour faire amende honorable et demander piteusement sur Twitter aux vaillants Anonymous courageusement cachés derrière leur clavier d’ordinateur, d’arrêter leurs méfaits…« Nous supprimons le tee-shirt, faites quelque chose»…«Pouvez-vous arrêter de jouer avec everlife.fr ?»

Résumons, de farouches opposants à la propriété intellectuelle, exerçant un chantage de vie ou de mort économique sur une entreprise qu’ils accusent au mieux de détourner leur « baseline » (dont ils ne sauraient revendiquer ni la propriété, ni l’exploitation exclusive Cf. plus haut), au pire de faire commerce d’un logo (le masque de V comme Vendetta) qui juridiquement ne leur appartient pas…Anonymous, ou la possibilité d’une dérive.

10 Commentaires

  1. med 27 janvier 2012 at 1 h 36 min -

    Faut il savoir ecrire francais pour partager ses idées?on à pas tous papa et maman pour allonger le pognon alors un peu de respect pour ces gens parce que tu n’es pas meilleur qu’eux…anons c’est mondial ,c’est tout le monde et pas seulement des bacs L. Bien entendu certains sont largement plus doués que toi pour l’informatique mais surtout chut continue à decrédibiliser le mouvement sur des choses futiles

  2. Anonyme 27 janvier 2012 at 2 h 04 min -

    Encore un pseudo journaliste qui parle sans vérifier ses sources, le post venant de 4chan dont vous parlez n’est pas l’original, il a été repris par un américain certainement, d’ou les fautes d’orthographes.
    La prochaine fois renseignez vous Monsieur.

  3. Anonymous 27 janvier 2012 at 7 h 34 min -

    Pourquoi cher journaliste ne parle tu pas des actions entreprises pour la liberté de parole et de pensée sur Internet ? Les action contre SOPA et PIPA qui ont conduit à leur retrait pour l’heure. Anonymous combattra aussi ACTA, qui été signé dans le dos de population…
    Et tu resumes une pensée libertaire a ceci : « Résumons, de farouches opposants à la propriété intellectuelle, exerçant un chantage de vie ou de mort économique sur une entreprise ».
    Ou es ton travail de journaliste ? As tu tenté de contacter ce collectif ?
    Pourquoi ne parles tu pas des vidéos qui sont mise en ligne sur YouTube par ce collectif pour expliquer leur démarche ?
    Ne cherche tu pas à les diaboliser ? On craint ce que l’on ne connait pas…
    We Are Anonymous, We Are Legion, We do not forgive, We do not forget, Expect Us !

  4. kyss191 27 janvier 2012 at 8 h 48 min -

    je vous invites à prendre connaissance de ces vidéos, prenez votre temps, reflechissez, forgez votre propre opinion. on a peur de se qu’on ne connait pas, Anonymous n’est et ne seras jamais diabolique, cherchez à les connaitre: http://www.youtube.com/user/AnonymousFrancophone

  5. Staw 27 janvier 2012 at 11 h 46 min -

    Faut arrêter de faire passer les Anonymous pour des méchant hackers, Anonymous c’est un groupe, une façon de penser, donc renseignez vous avant de posté un article sans savoir de quoi vous parlez.
    Après si vous préférez être esclave des lois de censure votée en secret par des états plutôt que de vous révoltez, c’est votre problème.

    We Are Anonymous.
    We Are legion.
    We do not forgive.
    We do not forget.
    Expect us.

  6. Bonjour 27 janvier 2012 at 11 h 52 min -

    Le magnifique de ce magnifique article a t-il imagnié une seconde que le message sur 4chan et les attaques qui en ont découlés n’étaient ni l’oeuvre ni cautionné par anonymous ? tout comme l’attaque sur le site l’express et autres….

    Que l’on soit d’accord ou pas avec ce mouvement ça se respecte, mais la moindre des choses est quand même de prendre un peu plus de recul qu’une crevette quoi….

  7. Anonyme 27 janvier 2012 at 13 h 05 min -

    Ce genre d’article me donne honte d’être un « confrère ».
    Je suis journaliste, et j’ai choisi ce métier pour défendre la liberté d’expression. Sans nous, la démocratie meurt. Mais nous ne sommes pas à l’abri, nous aussi, de dérives. Et nous en avons là un exemple frappant.
    Un édito est la pour donner un avis. Pas pour tourner au ridicule un mouvement démocratique.

  8. Lathan 27 janvier 2012 at 13 h 23 min -

    Si il y en a un qui doit toucher quelque chose pour le masque de Guy Fawkes, c’est Alan Moore.

    Mais je ne doute pas qu’un journaliste compétent comme vous méconnaissent ses classiques. Vous avez cependant le droit de donner dans la niaiserie et l’imbécilité, tant il est vrai que l’information n’est pas du tout votre métier.

  9. Hultra 29 janvier 2012 at 0 h 23 min -

    Un beau torchon, sans travail en amont…

    Je ne félicite pas le pseudo « journaliste » qui a écrit cet « article », renseignez-vous avant de déblatérer des âneries, merci.

  10. NewZilla.NET 30 janvier 2012 at 0 h 20 min -

    Réponse de l’auteur

    « Torchon », « pseudo-journaliste », « âneries »…

    Ah qu’en termes élégants , ces choses-là sont dites ! A chacun son crédo, sur NewZilla.NET, le débat et la liberté d’expression (ne vous en déplaise…) aux contributeurs de ce forum…l’esprit de tolérance. Et tout de même dans certains cas, il faut le reconnaître, un échange assez constructif. Le lecteur (fut-il de passage) jugera, et pourra se forger une opinion.

    Une petite préférence tout de même, pour ce « confrère » assurément en route pour le Pulitzer, et qui connait par trop les fondamentaux de ce métier… »Un édito est la pour donner un avis. Pas pour tourner au ridicule un mouvement démocratique. » Souhaitons-lui bon courage et beaucoup de bravoure.