Facebook, Twitter, Google +, Flickr…à New York, les réseaux sociaux sont privés d’école.

NewZilla.NET mai 4 2012 - 6:00 par Philippe CROUZILLACQ

A New York, élèves et professeurs ne peuvent plus faire ami-ami sur les réseaux sociaux. Depuis le 1er mai ce type de relation est interdit par les autorités.

Il faut dire qu’à Big Apple les relations entre les enseignants et leurs élèves alimentent très régulièrement la rubrique « Société » des tabloïds.

Deux exemples relevés ces derniers mois et rapportés par le New York Times : celui de Soliber Martinez, enseignante à la Pablo Neruda Academy, un lycée du Bronx. Cette dernière aurait échangé en l’espace de trois semaines 1824 textos avec l’un de ses étudiants.

Une autre histoire concerne Gerard Cassidy, professeur à la Middle School 137 dans le Queens qui, lui, aurait envoyé 383 textos et appelé 553 fois l’une de ses élèves (à qui il avait offert un iPhone) et tout cela en l’espace de trois mois et demi.

Des comportements excessifs où le harcèlement textuel devient parfois sexuel. A New York ces derniers mois sept personnes employées dans des établissements scolaires ont ainsi été arrêtées pour des faits d’une telle gravité, note le New York Times.

Des faits, voire des pulsions, auxquels les autorités new yorkaises entendent aujourd’hui mettre un terme…

L’idée est simple, la Ville de New York a mis en ligne une liste officielle (qui sera révisée régulièrement) de services où les profs et leurs élèves ne peuvent désormais plus se fréquenter.

Cela concerne des réseaux sociaux comme Twitter, Google +, Flickr, mais aussi bien évidemment Facebook où toute interaction via des pages personnelles est désormais interdite.

Toutefois les enseignants peuvent continuer à échanger sur Facebook sur des pages professionnelles dont l’activité pourra être surveillée par les responsables des établissements.

Abonnez-vous à la Newsletter de NewZilla.NET

Suivez NewZilla.NET sur TWITTER

Soutenez NewZilla.NET sur Jaimelinfo.fr

Laisser un commentaire