En bref > IBM va délocaliser 70 emplois de prestataires de services en République tchèque et en Pologne

NewZilla.NET août 7 2012 - 10:05 par Philippe CROUZILLACQ

Selon un source syndicale citée par l’AFP, les sites IBM de La Gaude et Sophia-Antipolis (Alpes-Maritimes) vont délocaliser 70 emplois de prestataires de services (des ingénieurs informaticiens) en République tchèque et en Pologne.

Cette annonce faite à l’occasion d’un comité d’entreprise concerne des postes de support technique à distance pour de grosses entreprises clientes d’IBM comme Peugeot, a expliqué à l’AFP un délégué de la CGT, Serge Kerloc’h.

Ce personnel, rémunéré par trois ou quatre sociétés sous-traitantes, est détaché en mission dans les locaux d’IBM sans être directement employé par le groupe.

IBM compte environ 600 salariés à La Gaude et 85 à Sophia-Antipolis, auxquels s’ajoutent actuellement 150 prestataires de services payés par des sous-traitants. Ce sont donc les postes de la moitié de ces derniers qui seraient supprimés, précise l’AFP.

Abonnez-vous à la Newsletter de NewZilla.NET

Suivez NewZilla.NET sur TWITTER

Soutenez NewZilla.NET sur Jaimelinfo.fr

  1. Devant LEMUR 7 août 2012 at 18 h 11 min -

    Rumeur ou vérité mais qui peut avoir son importance : IBM Pologne doit passer de 2500 à 3000 postes pour continuer à recevoir des aides de l’Europe.
    La stratégie qui en découle est simple, se débarrasser d’un maximum de prestataire afin de pouvoir les remplacer par des postes supplémentaires en Pologne pour un maximum de bénéfice .

    Coïncidence ou réalité, cela tombe au même moment où la gauche vote pour la re-fiscalisation des heures supplémentaires (énormément utilisées par IBM)

    Dans la plus part des cas, les clients d’IBM ne sont même pas au courant. Le critère de recrutement en Pologne pour travailler sur des comptes Français : Parler Français, connaitre l’informatique serait un plus !

    Au moment ou l’économie dégringole, où les acteurs majeurs de l’Europe comme l’Espagne ou l’Italie, doivent recevoir des aides pour ne pas déposer le bilan, notre chère Europe privilégie des pays comme la Pologne ou la république Tchèque !

    Si nous faisons rien maintenant nous ne pourrons plus rien faire après.