En bref > L’Inde menace Twitter

NewZilla.NET août 23 2012 - 2:11 par Philippe CROUZILLACQ

«Si Twitter ne répond pas à notre requête, nous prendrons des mesures appropriées», a indiqué un responsable au sein du ministère de l’Intérieur indien, R.K. Singh, cité dans le Times of India.

Le torchon brûle entre les autorités indiennes d’un côté et les réseaux sociaux, au premier rang desquels Twitter, de l’autre.

En cause la diffusion massive ces derniers jours sur la plate-forme de micro-blogging, et/ou sur les téléphones portables de messages soupçonnés d’attiser les tensions ethniques dans le nord-est du pays, rapporte la presse locale citée pr l’AFP.

Ces messages ont provoqué l’exode de dizaines de milliers de personnes. Des populations fuyant des villes comme Bangalore ou Bombay pour regagner l’Etat de l’Assam (nord-est de l’Inde).

Les messages diffusés en ligne affirmaient en effet que des Assamais pourraient être attaqués par des musulmans après la fin du ramadan, en représailles à de récentes violences inter-ethniques qui ont opposé les deux communautés dans cet État reculé de l’Inde.

« Lorsqu’on demande à ces sites (Google, Facebook ou Twitter, ndlr) d’enquêter sur l’identité (des personnes postant des messages), ils répondent qu’ils sont hors de leur juridiction, que leurs serveurs sont à l’étranger et qu’ils n’ont pas l’obligation de dévoiler les identités», a déclaré furieux le ministre indien en charge des Technologies de l’information, Kapil Sibal.

«Cela veut donc dire que c’est une plateforme où n’importe qui peut faire n’importe quoi», a-t-il jugé.

Abonnez-vous à la Newsletter de NewZilla.NET

Suivez NewZilla.NET sur TWITTER

Soutenez NewZilla.NET sur Jaimelinfo.fr

Laisser un commentaire