Accueil / Innovation / Start-Up / Y Combinator, incubateur de start-up à Mountain View

Y Combinator, incubateur de start-up à Mountain View

Quel est le point commun entre Reddit, Airbnb, Dropbox, ou Scribd ? Ces quatre « success stories » du Web sont toutes passées par la case Y Combinator. Basé à Mountain View (Californie), au cœur de la Silicon Valley et au pays de Google, Y Combinator est un incubateur de start-up.

 

Depuis sa création en 2005 par l’informaticien et investisseur Paul Graham, Y Combinator a accompagné dans leur développement (et parfois malheureusement dans leur échec) 460 start-up.

Le principe ? Un réseau, et un programme de trois mois (à raison de deux sessions par an, et près de 80 start-up par session). Le temps pour chacune d’entre elle de tester leur concept, d’échanger auprès des meilleurs professionnels de la Silicon Valley et de s’attirer la confiance des capitaux-risqueurs pour une première levée de fonds. En sept ans Y Combinator, qui à la base n’investit jamais plus de 18 000 dollars dans chaque start-up, a permis à ses pensionnaires de lever plus d’un milliard de dollars.

Le Harvard des start-up

Y Combinator, « c‘est le Harvard des start-up, tout le monde veut en être, même les stars comme Demi Moore viennent voir dans quoi elles peuvent investir ! » explique Kevin Hartz, fondateur d’Eventbrite, une entreprise de tickets en ligne, cité par Le Monde. Aujourd’hui près de 400 « business angels » collaborent activement avec Y Combinator.

L’incubateur est à la start-up ce que les concours de radio-crochet et autres « Star Academy » furent aux chanteurs à voix (fussent-ils inaudibles). Parfois, le concept de départ ne mène nulle part. Parfois c’est la percée vers le succès, et dans ce cas précis l’incubateur joue alors un rôle tout à la fois de facilitateur et d’accélérateur.

Enfin parfois comme pour les producteurs de disques, l’incubateur permet aux géants du Net d’y faire leur marché à bon prix en rachetant la technologie et/ou les équipes d’une start-up pleine d’avenir. Ce n’est pas pour rien qu’à Paris, Google France est par exemple partenaire du Camping, un incubateur de référence installé au Palais Brongniart, c’est à dire dans les anciens locaux de la Bourse de Paris. Tout un symbole, quand on parle d’économie Internet.

A lire aussi

Yahoo-Marissa-Mayer

A Marissa Mayer, les actionnaires de Yahoo! reconnaissants

En cinq ans à la tête de Yahoo! Marissa Mayer, qui quitte aujourd'hui la direction du groupe Internet, aura réussi tout à la fois à enterrer définitivement l'une des grandes aventures de l'Internet et à revendre (non sans peine) l'entreprise au groupe de télécommunications américain Verizon, pour 4,5 milliards de dollars.

Brave-Browser-BAT-cryptocurrency-blockchain

Le navigateur anti-pub Brave lève 35 millions de dollars en 30 secondes

Comment lever 35 millions de dollars en 30 secondes? En proposant aux investisseurs un projet plus que séduisant, mais peut-être surtout en créant sa propre monnaie virtuelle! Explications.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.