Accueil / Apple / Votre smartphone a-t-il été fabriqué par un enfant?

Votre smartphone a-t-il été fabriqué par un enfant?

En Chine, l’âge légal pour travailler dans la joie et la bonne humeur est fixé à 16 ans.

 

Mais il semble que chez Foxconn, l’entreprise sous-traitante qui fabrique notamment les iPhones d’Apple, on fasse parfois quelques entorses au règlement. Agés pour certains d’à peine 14 ans, ce n’était que des mineurs, de simples “stagiaires”, mais ils étaient de facto employés à l’usine de Yantai.

Ils ont été renvoyés à l’école, a déclaré le groupe Foxconn Technology, qui fabrique les célèbres smartphones d’Apple. « Nous reconnaissons notre responsabilité pour ces violations et nous nous sommes excusés auprès de chacun des étudiants pour notre implication », a déclaré Foxconn dans un communiqué. « Chaque employé responsable de ces violations découvertes lors d’une enquête menée par Foxconn sera immédiatement licencié », précise le communiqué.

La « campus », version Foxconn

Pour China Labor Watch, la responsabilité des dérives constatées incombe en premier lieu aux écoles concernées, mais « Foxconn est également coupable de ne pas confirmer l’âge de ses employés ».

Le mois dernier, Foxconn a suspendu sa production durant une journée dans une usine de Taiyuan, dans la province de Shanxi, à la suite d’un soulèvement d’au moins 2.000 employés, bilan : 40 blessés. Foxconn qui s’implante aujourd’hui massivement au Brésil,  est l’un des plus gros employeurs en Chine, avec 1,2 million d’employés dans les usines de plusieurs pays.

A lire aussi

apple

La Commission européenne condamne Apple à rembourser 13 milliards d’euros d’impôts impayés à l’Irlande (plus les intérêts)

Bruxelles vient d'infliger une amende record de 13 milliards d'euros à la multinationale américaine, soupçonnée d'avoir bénéficier des années durant d'un régime fiscal de faveur négocié avec l'Etat irlandais.

dalai-lama-yongzin

Yongzin, moteur de recherche tibétain mais 100% « Made in China »

Après trois ans de développement les autorités chinoises viennent de lancer un moteur de recherche Internet en langue tibétaine. Pour abreuver un peu plus encore le Tibet, sous occupation chinoise, de la propagande déversée jour après jour par le régime "communiste" de Pékin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.