En continu
Accueil / Chine / La Chine impose la fin de l’anonymat sur les réseaux sociaux

La Chine impose la fin de l’anonymat sur les réseaux sociaux

Voilà qui devrait apporter quelque réponse à tous les beaux esprits qui se posent des questions sur la gouvernance de l’Internet et la mainmise technologique des Etats-Unis sur le réseau mondial.

 

Le Congrès national du peuple chinois a adopté, vendredi 28 décembre, la fin de l’anonymat sur les réseaux sociaux du pays, rapporte l’agence officielle Chine nouvelle. En pratique tous les internautes auront obligation de fournir leur véritable identité à leur fournisseur d’accès Internet. Ainsi que leur numéro de téléphone portable, au cas où les autorités souhaiteraient les interroger.

Jusqu’à présent seuls les internautes des cinq grandes villes du pays: Pekin, Shanghai, Canton, Shenzen et Tianjin, devaient en passer par cette procédure.

Pour le pouvoir communiste dont la presse occidentale a révélé récemment qu’il était contrôlé par huit grandes familles, l’objectif est de tuer dans l’oeuf toute contestation politique sur les réseaux sociaux, à commencer par la plate-forme de micro-blogging favorite des chinois, Weibo. Finie donc la dénonciation de la corruption. Enterrés les désirs de réforme. La « Grande Muraille Informatique » (« Great Firewall ») a de beaux et tristes jours devant elle.

A lire aussi

ouganda-uganda-afrique-africa-internet-reaux-sociaux-social-network-twitter-facebook

L’Ouganda veut développer ses propres versions de Twitter et de Facebook

Pour mieux contrôler ce que dit sa population.

NewZilla.NET Week-end #13 / 23 décembre 2017

Echos du Net, levées de fonds, petites phrases, tout ce qu'il ne fallait pas manquer (ou presque) cette semaine sur NewZilla.NET. Aujourd'hui au menu : Benoit Thieulin, Mounir Mahjoubi, réseaux sociaux, bitcoin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.