Accueil / Google / Google au chevet des sites piratés

Google au chevet des sites piratés

Comment réagir si votre site Internet est la cible soudaine de hackers, d’une tentative de piratage ou s’il est infecté de code malicieux (malwares) susceptibles de toucher par extension les ordinateurs de vos visiteurs?

 

Il n’est pas toujours aisé de réagir dans l’urgence. La panique étant bien loin d’être la meilleure des conseillères. Google entend aider les webmasters dont les sites ont été hacké à relativiser et à prendre posément les mesures qui s’imposent en pareil cas.

Le groupe Internet vient de mettre en ligne un tutoriel vidéo très pédagogique (mais uniquement disponible en anglais) pour identifier le mal et apporter les premiers secours. Comment évaluer l’ampleur des dégâts? S’agit-il de spams ou de malwares? Comment bien s’entourer en pareil cas, surtout quand les connaissances techniques sont limitées (ce qui est bien plus fréquent qu’on ne le croit)?

Comment mettre son site en quarantaine et bien en nettoyer le code? A chaque étape sa vidéo et son niveau de difficulté (débutant, intermédiaire ou avancé). Un guide bien pratique pour éviter de commettre bien des impairs.

A lire aussi

artificial-intelligence-intelligence-artificielle

NewZilla.NET #4 / Samedi 9 septembre 2017

Chaque semaine NewZilla.NET vous propose une sélection des meilleurs articles (et citations) parus en ligne. Cette semaine: Silicon Valley, Google, Blockchain, Crypto-monnaie, Intelligence artificielle.

Mozilla-Fake-news

La Fondation Mozilla contre les « fake news »

Déjà partenaire de la News Integrity Initiative aux côtés de Facebook et de l'Unesco, l'éditeur du navigateur Internet, Firefox, lance la Mozilla Information Trust Initiative, un projet destiné à lutter contre la diffusion et la propagation des "fake news" de manière clairvoyante, en respectant les valeurs fondamentales de l'open-source, c'est-à-dire en rejetant prioritairement toute forme de censure. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.