Accueil / Zynga / Zynga ne parie plus sur les jeux d’argent

Zynga ne parie plus sur les jeux d’argent

L’éditeur de jeux gratuits sur réseaux sociaux (FarmVille, Mafia Wars) a présenté hier des résultats financiers catastrophiques et renonce à décrocher une licence pour devenir opérateur de jeux d’argent en ligne dans le Nevada.

 

« Nos résultats sont proprement inacceptables. Nous en sommes conscients ». Les mots d’un des dirigeants de Zynga, David Ko, après la publication jeudi 25 juillet 2013 des résultats de l’éditeur de jeux pour le second trimestre, parlent d’eux-mêmes.

Des résultats catastrophiques. Une perte nette de 16 millions de dollars. Un chiffre d’affaires en baisse de 31%. Et une communauté d’utilisateurs qui fond comme neige au soleil (-40% pour les utilisateurs sur mobile, un segment censé représenter un relais de croissance pour le groupe Internet).

Pire encore, Zynga a confirmé qu’il renonçait à s’aligner sur le marché certes très prometteur mais également semé d’embûches juridiques, des jeux d’argent en ligne aux Etats-Unis. Tout en continuant, par défaut, à sonder le marché britannique en partenariat avec Bwin.party.

"Nous avons déçu nos joueurs"

Pour Don Mattrick, le nouveau PDG, qui a récemment remplacé l’inénarrable Mark Pincus, Zynga devrait encore connaître plusieurs trimestres de « turbulences ». « Nous ne sommes clairement pas où nous devrions être. Nous avons déçu nos investisseurs. Et plus important peut-être, nous n’avons pas su répondre aux attentes de nos joueurs » a-t-il lucidement déclaré. Tout en affirmant que Zynga avait les moyens de revenir dans la course…

Une posture et des ambitions dont doutent de plus en plus les investisseurs. Car malgré une stratégie de restructuration pour le moins radicale au cours du dernier trimestre (fermeture de plusieurs studios et licenciement de plus de 600 collaborateurs), Wall Street s’interroge toujours sur les effectifs du groupe. « Comment se fait-il que King (le créateur de Candy Crush Saga) et Rovio (l’éditeur des Angry Birds) aient respectivement 400 et 518 employés quand Zynga emploie, avec un chiffre d’affaires inférieur (par rapport à King) plus de 2300 personnes? » s’interroge un analyste, cité par Business Insider.

Hier, en fin de séance, l’action Zynga enregistrait un repli de 18%. Le titre, introduit en fanfare à 10 dollars en décembre 2011 a depuis perdu 70% de sa valeur.

A lire aussi

internet-statistics

Les Chiffres De La Semaine #9 (du 29 février au 4 mars 2016)

Chaque semaine NewZilla.NET revisite l'actualité en quelques chiffres. A la Une cette semaine : Alibaba, l'iPhone 4 pouces d'Apple, Snapchat, Zynga, et Uber.

Mikhail-Fridman

L’oligarque russe Mikhail Fridman investit 200 millions de dollars dans Uber

LetterOne, le fonds d’investissement créé en 2013, basé au Luxembourg, et dirigé par le milliardaire russe lui-même a rendu public cette information sans en préciser les conditions d’acquisition.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.