Accueil / AOL / ECOUTEZ le PDG d’AOL virer un collaborateur devant un millier de personnes (AUDIO)

ECOUTEZ le PDG d’AOL virer un collaborateur devant un millier de personnes (AUDIO)

C’est un peu comme dans la publicité Orangina, celle où l’Homme-canon explose un manager en réunion qui s’apprête à mettre à la porte la moitié de son staff (buveur d’Orangina). Sauf que là, il n’y a pas de happy end.

 

La séquence se passe vendredi 9 août. Tim Armstrong PDG d’AOL (déjà bien connu, aux côtés d’Arianna Huffington, pour ses méthodes musclées) et co-fondateur du réseau d’informations locales Patch.com, racheté par le groupe média américain) s’adresse dans un conférence call depuis New York à l’ensemble des collaborateurs du network, aux quatre coins des Etats-Unis.

Pour lui, l’heure est grave et la situation délicate. Même s’il n’en est pas, et de loin, à son coup d’essai, Tim Armstrong doit annoncer la suppression de près d’un millier de postes, et la fermeture de 600 à 900 sites Internet du réseau Patch.com.

Le duo infernal Tim Armstrong / Arianna Huffington
Le duo infernal Tim Armstrong / Arianna Huffington

Co-fondateur de Patch.com avant de devenir PDG d’AOL dans la foulée du rachat de sa start-up, Tim Armstrong pourrait voir sa crédibilité entamée à la tête du groupe média, car depuis le rachat de Patch.com, AOL a investit en vain plusieurs centaines de millions de dollars dans ce réseau d’informations locales.

L’exposé s’engage sur des bases fermes, le PDG essaye de motiver ses troupes (dans le registre «Patch c’est votre vie») et soudain, il s’arrête et s’aperçoit que dans la pièce où il est, Abel Fenz, un directeur artistique du groupe, enregistre la séquence comme c’est d’ailleurs son habitude pour ce genre d’évènement.

Tim Armstrong s’arrête puis dit: «Abel, poses cet appareil, tout de suite!». Un nouveau silence, Tim Armstrong reprend sa respiration puis: «Abel, tu es viré, dégages!». Ambiance de mort sur la ligne. Un blanc et le PDG reprend son exposé comme si de rien n’était.

Tim Armstrong s’est par la suite excusé auprès des collaborateurs de Patch.com et d’AOL pour ce saut d’humeur, rapporte le New York Times. Il a même poussé le vice jusqu’à s’excusé auprès du directeur artistique remercié. Mais au-delà des excuses, Abel Fenz est bel et bien licencié et ne pourra pas ré-intégrer les rangs d’AOL.

Quant aux jours de Tim Armstrong à la tête du groupe média américain (également propriétaire du Huffington Post), ils sont peut-être désormais comptés. Tim Armstrong, Patch.com et AOL, un contre-exemple absolu de bonne gestion d’image à montrer dans toutes les bonnes écoles de communication. Ecoutez la bande-son de cette séquence, obtenue et révélée en exclusivité par le blogueur Jim Romenesco.

A lire aussi

Yahoo-Marissa-Mayer

A Marissa Mayer, les actionnaires de Yahoo! reconnaissants

En cinq ans à la tête de Yahoo! Marissa Mayer, qui quitte aujourd'hui la direction du groupe Internet, aura réussi tout à la fois à enterrer définitivement l'une des grandes aventures de l'Internet et à revendre (non sans peine) l'entreprise au groupe de télécommunications américain Verizon, pour 4,5 milliards de dollars.

yahoo-verizon

Verizon s’offre un morceau de Yahoo! pour 4,8 milliards de dollars

Après avoir mis la main sur AOL pour 4,4 milliards de dollars, l'opérateur américain Verizon rachète une partie des activités du groupe Internet Yahoo! pour 4,8 milliards dans le fol espoir de former une offre publicitaire digne de concurrencer sur leur terrain les Facebook et autres Google.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.