En continu
Accueil / Liberté d'expression / Un blogueur russe condamné à 5 ans de prison

Un blogueur russe condamné à 5 ans de prison

TOMSK (Russie) – Vadim Tioumenstev, un blogueur russe âgé de 35 ans et vivant dans la région de Tomsk en Sibérie vient d’être condamné à 5 ans de prison pour « activités extrémistes » sur Internet ainsi qu’à une interdiction de se connecter à Internet pendant 3 ans.

 

Il lui était notamment reproché d’avoir critiqué les séparatistes pro-russes de l’Est de l’Ukraine et d’avoir appelé la population à manifester contre les prix élevés des transports publics et était en outre accusé par les autorités locales « d’incompétence » (sic) et de corruption. Selon l’agence Reuters, Vadim Tioumenstev a annoncé qu’il allait faire appel de sa condamnation.

A lire aussi

Twitter-Russie-Russia

Twitter accepte de stocker en Russie les données personnelles de ses utilisateurs russes

Pour éviter d’être mis hors-jeu sur le marché russe et/ou de risquer une (toujours très dommageable) coupure de son service, le groupe Internet américain a choisi de se conformer à la législation russe qui, depuis 2015, oblige tout prestataire à stocker les données personnelles de ses utilisateurs russes sur un serveur informatique situé le territoire russe, et dont l'emplacement doit être transmis aux autorités locales.

us-elections

Les services de renseignement américains s’inquiètent d’un possible piratage de l’élection présidentielle

Selon NBC News, suite aux différentes intrusions (ou tentatives d'intrusion) informatiques au sein des serveurs du Parti démocrate (DNC) ainsi que, plus récemment, sur les bases de données électorales des Etats d'Arizona et d'Illinois, la Maison-Blanche a décidé de ré-activer le Foreign Denial and Deception Committee, une vieille structure issue de la guerre froide qui va se pencher, avec le FBI (Federal Bureau of Investigation) sur les risques de piratage informatique inhérents au scrutin présidentiel de novembre aux Etats-Unis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.