En continu
Accueil / Amazon / Amazon se lance dans le prêt à la consommation

Amazon se lance dans le prêt à la consommation

LONDRES (Royaume-uni) – Les internautes qui dépenseront plus de 400 £ (540 euros) sur le site de commerce en ligne, se verront proposer de souscrire un crédit à la consommation.

Après la mise en place (début 2015) d’un service de livraison en une heure chrono sur plusieurs milliers de références dans quelques grandes métropoles (comme Londres, San Francisco, Phoenix ou Richmond) le numéro un mondial du commerce en ligne se lance dans le prêt à la consommation, en association avec Hitachi Capital. Des prêts à la consommation remboursables, sur une échéance de un à quatre ans, c’est donc, la surprise qu’Amazon vient de réserver en ce début d’année 2016 à ses clients outre-Manche.

A partir de 540 euros d'achats

Amazon Pay MonthlyAvec le programme Amazon Pay Monthly, les internautes qui font leurs courses sur Amazon.co.uk, pour un montant minimum de 400 £ (540 euros) on désormais la possibilité, après validation de leur carte de crédit, de souscrire un prêt à la consommation pour régler immédiatement leurs achats. Un prêt à un taux de 16,9% tout de même.

A noter, ce nouveau type de crédit à la consommation ne concerne en l’état que les articles vendus directement par Amazon. Les vendeurs tiers de la Marketplace d’Amazon ne pourront donc pas bénéficier de ce dispositif.

A lire aussi

longchamp-wechat-luxury

Longchamp, Burberry, Givenchy, Dior… les marques de luxe adoptent WeChat

Pour tenter de s'imposer sur le marché chinois, les grandes marque de luxe occidentales, déjà présentes sur Alibaba, testent maintenant la vente directe et/ou la vente "flash" de leurs produits de référence sur WeChat, cette application du groupe Tencent qui compte déjà plus de 900 millions d'utilisateurs dans le monde.

Etsy

Etsy, changement de direction

Où va Etsy? Une chose est sûre, sous la pression de ses actionnaires (anciens et nouveaux), la place de marché dédiée aux créations faites à la main et au vintage s’interroge sur son avenir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.