En continu
Accueil / Internet des objets / Domino, le bouton connecté de La Poste, pour “sonner” le facteur et expédier ses colis

Domino, le bouton connecté de La Poste, pour “sonner” le facteur et expédier ses colis

A l’instar d’Amazon (pour la commande de produits), mais aussi de Darty (pour l’assistance technique), La Poste, lance Domino, un bouton connecté à fixer dans sa boite à lettres pour expédier automatiquement ses colis. Explications.

 

Cette année, comme nombre de grands groupes français, La Poste avait fait le déplacement du CES (le salon de référence de l’électronique grand public qui se tenait cette semaine à Las Vegas). L’entreprise en a profité pour dévoiler Domino, un objet connecté chargé de faciliter la prise en charge et l’expédition de vos colis. Domino est un service Colissimo qui se présente sous la forme d’un bouton aimanté à installer dans sa boite à lettres.

domino-bouton-connecte-la-posteAvec Domino, plus besoin de se déplacer au bureau de poste pour envoyer son colis. L’utilisateur se contente de le déposer dans sa propre boite à lettres et d’une simple pression sur le bouton Domino. Celui-ci passe alors au vert et déclenche la prise en charge du colis par La Poste.

Connectivité bas débit

Auparavant, l’utilisateur doit cependant lancer une application mobile dédiée où il indique l’adresse du destinataire et valide ainsi sa demande. Une notification est alors envoyée au facteur qui vient récupérer l’objet directement dans la boite à lettres. La Poste se chargeant de l’emballage, de l’affranchissement et de l’expédition du colis.

Si pour le consommateur lambda, les objets connectés ont un côté “magique”, en pratique Domino – le petit bouton jaune de La Poste – utilise pour transmettre ses données le réseau de connectivité bas débit de la startup toulousaine Sigfox. Déjà déployé dans une douzaine de pays, le réseau Sigfox couvre aujourd’hui 80% du territoire français et 91% de la population.

A lire aussi

Chiffres-du-jour

Les Chiffres du Net de NewZilla.NET #15

Chaque semaine NewZilla.NET revisite l'actualité en quelques chiffres. A la Une cette semaine : Internet des Objets, Nokia, Facebook.

Chiffrement-lutte-terrorisme-Cazeneuve

DECRYPTAGE / Pour ou contre le chiffrement des communications?

Dans un contexte où le chiffrement des données de communication est de plus en plus associé à la propagation des activités terroristes, une vingtaine de personnalités du monde du numérique co-signent aujourd'hui une tribune dans le quotidien Le Monde intitulée, "En s’attaquant au chiffrement contre le terrorisme, on se trompe de cible". Pourtant à y regarder de plus près, les choses ne sont peut-être pas aussi simples qu'il y parait.

2 Commentaires

  1. À quand le même système pour envoyer des lettres et des recommandés tout aussi facilement ? Super idée qui éviterait les queues dans les bureaux de poste, les retards de courrier dûs au manque de timbre et faciliterait les démarches des personnes à mobilité réduite temporairement ou à long terme.
    Cordialement

  2. Oui c’est vrai! Sans compter que dans certains bureaux de poste, les distributeurs ne prennent même plus les pièces pour l’affranchissement des lettres et que l’on est obligé de payer par… Carte Bleue!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.