En continu
Accueil / Les Chiffres De La Semaine / Les Chiffres De La Semaine #1 (du 4 au 8 janvier 2016)

Les Chiffres De La Semaine #1 (du 4 au 8 janvier 2016)

Chaque semaine NewZilla.NET revisite l’actualité en quelques chiffres. A la Une cette semaine : Reddit, Uber, Lyft, Instagram, Twitter, Apple et Facebook

 

  • 82 MILLIARDS. Ou plutôt 82,54 milliards pour être précis. C’est le nombre de pages vues générées par le site Reddit en 2015. Soit une progression de 15,85% par rapport à l’année 2014. Et comme si tout cela ne suffisait pas, Reddit, propriété (rappelons-le) depuis 2006 du groupe média Condé Nast (Wired, Glamour, The New Yorker, Vanity Fair, GQ…) a enregistré en 2015 plus de 73 millions de posts et 725,85 millions de commentaires. Un succès insolent qui ne se dément pas. Mais un succès d’autant plus spectaculaire que pour Reddit, l’année 2015 fut, en interne, une année particulièrement agitée.
  • 1 MILLIARD. C’est le nombre de courses (de trajets) effectuées par Uber (et ses chauffeurs de VTC), un peu plus de cinq ans après la création de la start-up à San Francisco par Travis Kalanick. Le chiffre fatidique a été atteint à Londres le soir de Noël. L’heureux passager s’est vu attribuer un an de courses gratuites sur Uber, quant au chauffeur, il pourra partir en vacances vers une destination de son choix. A condition bien entendu que celle-ci soit desservie par Uber. Enfin, un bonheur n’arrivant jamais seul, on apprend ces jours-ci que SideCar l’un des concurrents historiques (avec Lyft) d’Uber sur le marché américain, s’apprête à fermer ses portes. La valorisation virtuelle d’Uber – le groupe Internet n’étant toujours pas côté en Bourse – serait aujourd’hui de 62,5 milliards de dollars.
  • 5,5 MILLIARDS DE DOLLARS. C’est désormais la valorisation virtuelle de Lyft, l’un des principaux concurrents d’Uber sur le marché américain. La start-up vient en effet de réaliser une nouvelle levée de fonds d’un milliard de dollars sur la base de cette valorisation, auprès (pour moitié) de General Motors. A ceci viennent s’ajouter d’autres investisseurs tels que les groupes Internet Alibaba et Rakuten (ce dernier étant propriétaire en France du site PriceMinister.com). Depuis sa création en 2012, Lyft a réalisé 9 levées de fonds auprès de 27 investisseurs pour un montant total de 1,26 milliard de dollars. Une somme qui devrait permettre à la start-up de voir venir.
  • ENTRE 125 000 ET 300 000 DOLLARS. C’est, selon Frank Spadafora, PD-G de D’Marie Archive (cité par CR Fashion Book) le prix d’un post (sponsorisé) sur Instagram. Un post, mais pas n’importe quel post. A ce prix là, le post est signé de l’une de ces influenceuses qui font la pluie, le beau temps et les tendances qui vont avec sur le réseau social. Elles ont pour nom Kendall Jenner, Gigi Hadid, ou bien encore Cara Delevigne et sur Instagram leurs « petites » communautés se comptent en millions, voire en dizaine de millions d’abonnés (les fameux « followers »). De quoi relativiser le montant de ces investissements publicitaires.
  • 140. C’est, historiquement (et pour l’instant), le nombre de caractères maximum autorisés pour rédiger un tweet… sur Twitter. Une contrainte certes, mais aussi pour les plus talentueux des twittos un véritable stimuli pour leur créativité. Cependant un tweet (agrémenté d’un long texte) posté hier par l’un des co-fondateurs et actuel PD-G de, Jack Dorsey (@jack) invite à penser que ce seuil fatidique des 140 caractères pourrait très bientôt être dépassé. L’idée étant, semble-t-il, de toujours présenter à l’internaute un tweet de 140 caractères, mais celui-ci serait agrémenté d’une possibilité de cliquer sur un lien débouchant sur un texte beaucoup plus long (dont le calibrage pourrait aller jusqu’à… 10 000 caractères).
  • 20 MILLIARDS DE DOLLARS. C’est le chiffre d’affaires généré en 2015 par les ventes d’application pour iPhone et iPad disponibles sur l’App Store, indique Apple dans un communiqué. En juin dernier, le seuil des 100 milliards d’applications téléchargées (qu’elles soient gratuites ou payantes) avait déjà été dépassé. Cette enveloppe de 20 milliards de dollars concerne les téléchargements d’application mais aussi l’ensemble des achats effectués à l’intérieur d’une application (“in-app”), des achats qui par exemple dans un jeu permettront à l’utilisateur de passer à un niveau supérieur. Le modèle économique de l’App Store est assez classique. Apple reverse 70% des recettes aux développeurs et encaisse une confortable commission de 30%. Depuis 2008 ce sont ainsi près de 40 milliards de dollars qui ont été empoché par les développeurs (dont 15 milliards de dollars pour la seule année 2015). Comme pour allumer un subtile contre-feu aux polémiques récurrentes sur la stratégie d’optimisation fiscale de ses revenus, Apple a chargé un cabinet spécialisé de démontrer à quel point l’économie des applications était bénéfique à l’économie tout court. Ainsi, aux Etats-Unis, cette nouvelle économie serait-elle à l’origine de 1,9 million de créations d’emplois qualifiés (d’ingénieurs, de graphistes ou de traducteurs). En Europe, il serait plus juste de parler de 1,2 million d’emplois. Un chiffre à comparer avec les 1,4 million d’emplois créés sur le marché chinois.
  • 800 MILLIONS. C’est le nombre d’utilisateurs revendiqué par Facebook pour son application Messenger. Une application qui, si l’on écoute attentivement le discours de Facebook, a vocation à en remplacer beaucoup d’autres. A l’instar du Chinois WeChat, Facebook chercher à intégrer à son Messenger toute une kyrielle de services comme du paiement mobile entre amis, ou la réservation de véhicules en partenariat avec Uber. De même, Facebook est actuellement en train de tester auprès de plusieurs milliers d’utilisateurs un assistant personnel baptisé « M ».

A lire aussi

internet-statistics

Les Chiffres du Net de NewZilla.NET #24 / Samedi 5 août 2017

Chaque semaine NewZilla.NET revisite l’actualité en quelques chiffres. A la Une cette semaine : IBM, French Tech, Google, Snapchat, Apple. 

cyber-harcelement

54% des jeunes victimes de cyber-harcèlement (VIDEO)

Selon le dernier rapport publié par l’association britannique Ditch the Label, plus de la moitié des jeunes interrogés se dit victime de harcèlement en ligne et notamment sur les réseaux sociaux, à commencer par Instagram, Facebook et Snapchat.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.