En continu
Accueil / Médias / The New Day, un tabloïd sans site Internet

The New Day, un tabloïd sans site Internet

Le groupe Trinity Mirror (propriétaire du Daily Mirror) a lancé lundi 29 février 2016, The New Day un grand quotidien généraliste payant, doté d’une ligne éditoriale optimiste et apolitique et dépourvu de toute présence sur Internet. Un pari pour le moins risqué.

 

Quelques jours après l’annonce de la migration du quotidien The Independent vers le « tout numérique », le groupe Trinity Mirror a décidé de faire le pari risqué du « tout papier », en lançant lundi 29 février, The New Day.

The New Day est un quotidien généraliste et apolitique qui présente, en cette année 2016, la particularité d’être dépourvu de site Internet. Le titre, riche d’une quarantaine de pages paraîtra du lundi au vendredi. Gratuit le premier jour, puis lancé au prix de 25 pence (32 centimes d’euros) les deux premières semaines, The New Day verra son prix passer à 50 pence (63 centimes d’euros) au-delà.

"Tout numérique" contre "tout papier"

Optimiste par nature, et agrémenté d’une bonne dose d’actualités « people », The New day s’adresse, selon son éditeur, à ce lectorat de la classe moyenne britannique qui ne dispose que de 30 minutes par jour pour lire un journal. Et pour l’heure, on voit mal, comment un tel titre, diffusé il est vrai dans près de 40 000 points de vente outre-Manche, pourrait venir sérieusement concurrencer les quotidiens gratuits qui visent eux aussi très précisément ce type de lectorat.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.