En continu
Accueil / NewZilla.NET / L’utilisation du vote en ligne pour la primaire républicaine de l’Utah tourne au fiasco technologique

L’utilisation du vote en ligne pour la primaire républicaine de l’Utah tourne au fiasco technologique

Des milliers d’électeurs se sont plaints de n’avoir pu voter.

 

Ce devait être une première en terme de mobilisation politique pour des élections primaires dans une campagne présidentielle américaine, mais l’expérience a tourné au fiasco. L’Histoire retiendra qu’en ce mois de mars 2016, c’est le sénateur Républicain Ted Cruz qui a remporté la primaire Républicaine de l’Etat de l’Utah, devant le milliardaire Donald Trump.

L’Histoire retiendra aussi que le recours au vote en ligne, censé apporter plus de fluidité et de transparence dans les opérations de vote, a viré au fiasco technologique. Messages d’erreur, pages Web qui ne se chargent pas, web design confus, plus d’un millier d’habitants de l’Utah ont rapidement fait le siège du standard téléphonique de la société Smartmatic, le prestataire technique retenu pour la circonstance, pour se plaindre et exprimer leur frustration de ne pouvoir voter.

10 000 électeurs n’ont pas pu voter

utah-republican-primary-online-votingSi, avant le début du vote le Parti Républicain revendiquait le nombre record de 59 000 votants potentiels à ce scrutin, ils n’étaient au final, selon James Evans, le président du parti Républicain de l’Utah, que 40 000 à s’être inscrit pour voter en ligne. Et sur ces 40 000 personnes, 10 000 n’ont pas pu voter, à cause de « problèmes de vérification d’identité ».

Un bug dont James Evans s’est empressé de reporter la responsabilité sur les votants, qui auraient soit oublier d’ouvrir, soit détruit le mail de confirmation de leur inscription au scrutin. En résumé, le responsable local du Parti Républicain en Utah, nous explique simplement qu’un électeur de son parti sur quatre est un sombre crétin, et que de problèmes techniques, il n’a point entendu parler. De quoi bien re-mobiliser les troupes en vue de l’élection présidentielle américaine (la vraie), en novembre prochain.

A lire aussi

Vote-par-Internet

Pas de vote Internet pour les Français de l’étranger aux élections législatives de juin 2017

Le gouvernement a annonce lundi 6 mars la suppression pour des raisons de sécurité des procédures de vote en ligne, « électronique » et par Internet pour les Français résidant à l’étranger. Fureur du côté des parlementaires concernés.

us-elections

Les services de renseignement américains s’inquiètent d’un possible piratage de l’élection présidentielle

Selon NBC News, suite aux différentes intrusions (ou tentatives d'intrusion) informatiques au sein des serveurs du Parti démocrate (DNC) ainsi que, plus récemment, sur les bases de données électorales des Etats d'Arizona et d'Illinois, la Maison-Blanche a décidé de ré-activer le Foreign Denial and Deception Committee, une vieille structure issue de la guerre froide qui va se pencher, avec le FBI (Federal Bureau of Investigation) sur les risques de piratage informatique inhérents au scrutin présidentiel de novembre aux Etats-Unis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.