En continu
Accueil / NewZilla.NET / Pour l’Urssaf, les chauffeurs Uber sont des salariés comme les autres

Pour l’Urssaf, les chauffeurs Uber sont des salariés comme les autres

Selon l’organisme collecteur des cotisations de sécurité sociale il existe un “lien de subordination” entre les chauffeurs de VTC et Uber, ce que conteste Uber. L’Urssaf d’Ile-de-france a décidé d’attaquer Uber en justice et réclame un redressement des cotisations correspondantes pour un montant de plusieurs millions d’euros.

 

Existe-t-il un lien de subordination entre les chauffeurs de VTC, aujourd’hui considérés dans leur très grande majorité comme des travailleurs indépendants, et Uber?

Pour l’Urssaf, organisme collecteur des cotisations de sécurité sociale, la réponse est clairement “Oui” et cette situation devrait entrainer la re-qualification du statut des chauffeurs concernés en salariés d’Uber.

En effet, selon l’Urssaf, Uber recrute, forme “ses” chauffeurs, la commission est plafonnée, la course n’est pas libre, et les chauffeurs doivent rendre des comptes…

Autant d’éléments  qui justifieraient une re-qualification en statut de travailleur salarié, ce que conteste formellement Uber. A la clé, le recouvrement des cotisations sociales correspondantes et un redressement de plusieurs millions d’euros.

Un enjeu pour l'économie collaborative

Uber n’ayant pas accepté de payer, l’Urssaf Ile-de-France a décidé d’attaquer Uber en justice, devant le Tribunal des affaires de sécurité sociale (Tass), et au pénal, après la transmission d’un procès-verbal de travail dissimulé fondé sur le principe du détournement de statut, au procureur de la République de Paris, indique l’AFP.

La bataille judiciaire est lancée ; elle devrait durer plusieurs années. Au-delà d’Uber, il s’agit là d’un enjeu de taille pour beaucoup d’acteurs de l’économie dite « collaborative ».

A lire aussi

uber

Uber (toujours) dans le rouge

Le groupe Internet a encore perdu 708 millions de dollars au premier trimestre 2017, et va devoir recruter un nouveau directeur financier, en remplacement de Gautam Gupta, qui a décidé de quitter Uber pour rejoindre… une start-up.

Uber-NY-New-York

A New York, Uber reconnait avoir “sous-payé” ses chauffeurs pendant plusieurs mois

Une “erreur comptable” aurait ainsi permis au groupe Internet “d’économiser” plusieurs dizaines de millions de dollars, mais Uber a assuré qu’il allait rembourser aux chauffeurs concernés les sommes non perçues.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.