En continu
Accueil / NewZilla.NET / Les ventes de vinyles rapportent plus aux artistes que YouTube

Les ventes de vinyles rapportent plus aux artistes que YouTube

Nous sommes en 2016 et selon une étude publiée le 20 mai par la British Phonographic Industry (une organisation qui représente les intérêts des acteurs de l’industrie musicale au Royaume-Uni), la part des revenus provenant de services comme YouTube ne représente que 17% du montant total perçu par les artistes.

 

Le saviez-vous? Entre 2014 et 2015 le nombre de clips visionnés sur des services tels que YouTube a progressé de 88%, mais dans le même temps les revenus reversés aux artistes n’ont, eux, progressé, que de 0,4%.

C’est l’une des conclusions les plus marquantes d’une étude rendue publique le 20 mai 2016, par la British Phonographic Industry et disponible ici.

26,9 milliards de vidéos visionnées en 2015

En 2015, en Grande-Bretagne, les sommes reversées par YouTube et ses principaux concurrents n’ont par ailleurs représenté que 17% des revenus perçus par les artistes, dont une certaine Adele, (à savoir 24,4 millions de livres sterling sur près de 146 millions de livres sterling).

Les revenus issus des services de streaming, se placent ainsi loin derrière… les ventes (physiques) de disques vinyles, indique l’étude. Encore faut-il bien garder à l’esprit que si les internautes ont visionné 26,9 milliards de vidéos en 2015, les consommateurs n’ont acheté pour leur part « que » 2,1 millions de disques vinyles outre-Manche.

 

 

A lire aussi

smartphone-classe-classroom-education

Une étude universitaire fait le lien entre l’utilisation du smartphone en classe et la baisse des résultats scolaires

Selon une étude menée par les universités belges de Gand et d’Anvers, il existe un lien direct entre l’utilisation du smartphone en cours et la baisse de niveau des résultats scolaires.

Andy-Brigitte-Chatelet-Les-Halles-Paris

Andy, 22 ans, mort sur Snapchat à la station RER Châtelet-Les Halles à Paris

Andy Brigitte avait 22 ans. Il a été poignardé à mort vendredi 12 janvier 2018, à Paris, à la station RER Châtelet-Les Halles, sous les yeux de plusieurs dizaines de personnes qui, loin de lui porter secours, l’ont regardé mourir, filmant la scène avec leur téléphone mobile et postant la séquence sur Snapchat ou sur YouTube. Effroyable et glaçant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.