Accueil / Jeux vidéo / Consoles de jeux vidéo: quand Nintendo et Sega révisent leurs classiques

Consoles de jeux vidéo: quand Nintendo et Sega révisent leurs classiques

D’un côté Nintendo, sort une réplique miniaturisée de sa célèbre console NES, de l’autre Sega, ressuscite la Mega Drive. L’une est prévue pour le 11 novembre 2016 ; l’autre devrait arriver vers la fin du mois d’octobre. Entre les deux un point commun, le jeu vidéo vintage, un segment de marché qui a assurément le vent en poupe.

 

Il y a quelques jours on apprenait le grand retour, en version mini de la console NES de Nintendo.

Disponible à l’automne prochain au prix de 60 dollars, elle intégrera une trentaine de grands classiques du jeu vidéo comme Donkey Kong, Bubble Bobble, The Legend Of Zelda, Pac-man, Final Fantasy, et bien évidemment le petit plombier, icône de la marque japonaise, Super Mario Bros.

De son côté, Sega a décidé de ressusciter un autre grand classique avec la Mega Drive. La nouvelle version, dont la fabrication a été confiée au groupe chinois At Games, un groupe spécialisé dans les consoles de jeux vidéo rétros, sortira en octobre 2016 en deux déclinaisons: l’une pour la maison (et pour deux joueurs) ; l’autre sous la forme d’une console de jeu mobile.

NintendoClassicMiniNES

Mega-Drive-Console-Sega

Cette console sera compatible avec les cartouches de jeu de la Mega Drive d’origine, et intégrera 80 jeux tels que Sonic, Mortal Kombat ou Comix Zone. Les pré-réservations sont d’ores et déjà ouvertes, auprès du revendeur britannique FunStockRetro, au prix de 65 dollars l’unité.

A lire aussi

The Internet Archive ajoute 10 000 jeux Amiga à son musée virtuel du jeu vidéo

Livres, films, musique, jeux vidéo... cet organisme à but non lucratif consacré à l’archivage du Web et situé dans le Presidio de San Francisco, en Californie vient d'ajouter 10 000 jeux Amiga à sa "bibliothèque numérique".

pokemon-go

60% des 15-24 ans ont déjà téléchargé Pokémon GO

Selon un sondage SSI pour Webedia et Jeuxvideo.com, réalisé en ligne les 26 et 27 juillet auprès d'un échantillon de 1.013 répondants interrogés*, et cité par le site de l'AFJV (Agence française pour le jeu vidéo), l'engouement autour du jeu de réalité augmentée Pokémon GO (de Niantic, et non de Nintendo) se confirme...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.