Accueil / NewZilla.NET / Les adultes débarquent sur Snapchat

Les adultes débarquent sur Snapchat

Et pourtant, pour l’instant (à défaut d’autre chose?), les ados restent sur Snapchat.

Réussir à augmenter et à élargir sa base d’utilisateurs, sans pour autant et tourner le dos à son public de base. C’est, selon comScore, le pari qu’est en passe de réaliser Snapchat.

Quelques chiffres pour bien comprendre le phénomène. Selon comScore, au mois de mai 2016 aux Etats-Unis, 38% des mobinautes âgés de 25 à 34 ans ont utilisé Snapchat, alors même qu’ils n’étaient encore que 19% en décembre 2014. Pour les « vieux », entendez pour les mobinautes âgés de plus de 35 ans (en langage Snapchat) le pourcentage passe même de 9% à 14%.

Valorisé à 18 milliards de dollars

Et pourtant, dans le même temps, pas de désertion massive constatée du côté du public adolescent qui constitue la base historique des utilisateurs de Snapchat.

Il faut dire que l’application, loin de s’éloigner d’eux, a tout fait pour conserver leurs faveurs. Des « snaps » qui disparaissent après consultant, le fait d’être prévenu en temps réel quand quelqu’un fait une capture d’écran… Mais aussi pour séduire un public plus avisé, de nouvelles fonctionnalités comme le « News Feed ».

Pas étonnant dans ce contexte que la valorisation virtuelle de Snapchat flirte aujourd’hui avec les 18 milliards de dollars. Un chiffre totalement en décalage avec les résultats financiers du groupe Internet.

A lire aussi

snapchat-spectacles-snapbot

Spectacles, les lunettes connectées de Snapchat débarquent à Paris

Ces lunettes de soleil qui permettent de capturer de petits films d'une dizaine de secondes et de les télécharger sur Snapchat sont disponibles en Europe, en France et à Paris à partir du vendredi 2 juin.

Instagram-RSPH

Instagram et Snapchat dangereux pour la santé mentale des ados (VIDEO)

Selon une étude menée au Royaume-Uni par la Royal Society for Public Health, la consultation intensive de ces deux réseaux sociaux aurait des effets négatifs sur le comportement des adolescents en terme notamment de sommeil et d’acceptation de soi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.