En continu
Accueil / Amazon / Amazon lance une marketplace dédiée au « fait main »

Amazon lance une marketplace dédiée au « fait main »

Un an après les Etats-Unis, Amazon ouvre jeudi 22 septembre 2016 sa place de marché Handmade (dédiée aux articles « faits à la main »), en France, en Espagne, en Italie et en Grande-Bretagne.

 

Un millier d’artisans, 30 000 produits en catalogue, Amazon Handmade débarque aujourd’hui sur le marché français, un an après son lancement outre-Atlantique.

Après un espace destiné aux projets financés sur Kickstarter (Cf. NewZilla.NET du 29 juillet 2016), après le télé-achat (Cf. NewZilla.NET du 9 mars 2016), après les produits génériques (Cf. NewZilla.NET du 16 mai 2016), après le prêt-à-porter (Cf. NewZilla.NET du 23 février 2016) Handmade (une place de marché entièrement consacrée à la commercialisation de produits faits à la main) est la dernière brique déployée par Amazon dans sa tentative de préempter un à un tous les secteurs du commerce.

Avec Handmade, Amazon entend concurrencer frontalement des acteurs depuis longtemps présents sur ce segment comme Etsy, A Little Market (propriété d’Etsy), ou bien en core TicTail. On comprend que certains artisans soient attirés par la perspective d’accéder en direct à la clientèle Amazon.

12% de commission

Moyennant finances, ils peuvent même stocker leur production dans les entrepôts d’Amazon, et intégrer ainsi le programme de livraison express Amazon Prime. En pratique Amazon prélève une commission de 12% sur les ventes. 

amazon-handmade

Ceci étant posé, sur Internet le segment du « fait main » s’est développé au fil des ans sur un esprit communautaire, une éthique et des valeurs dont un acteur comme Etsy a fait l’un de ses principaux arguments marketing, le groupe Internet Etsy (aujourd’hui côté en bourse) étant par ailleurs l’une des sociétés les plus « progressistes » aux Etats-Unis.

Et sur ce segment, en dépit de quelques récentes initiatives (Cf. NewZilla.NET du 30 août 2016 ) encore embryonnaires, il y a fort à parier qu’Amazon, peu connu pour sa « vista » en matière de droit du travail (Cf. NewZilla.NET du 23 février 2013),  aura quelques réelles difficultés à concurrencer les acteurs déjà présents sur ce secteur.

 

A lire aussi

longchamp-wechat-luxury

Longchamp, Burberry, Givenchy, Dior… les marques de luxe adoptent WeChat

Pour tenter de s'imposer sur le marché chinois, les grandes marque de luxe occidentales, déjà présentes sur Alibaba, testent maintenant la vente directe et/ou la vente "flash" de leurs produits de référence sur WeChat, cette application du groupe Tencent qui compte déjà plus de 900 millions d'utilisateurs dans le monde.

Etsy

Etsy, changement de direction

Où va Etsy? Une chose est sûre, sous la pression de ses actionnaires (anciens et nouveaux), la place de marché dédiée aux créations faites à la main et au vintage s’interroge sur son avenir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.