Accueil / Conso / De la Banque postale à la Banque mobile

De la Banque postale à la Banque mobile

Selon une information publiée par le quotidien économique Les Echos, la filiale bancaire du groupe La Poste devrait lancer un service de banque mobile entre mai et septembre 2018, avec pour objectif de fédérer un million de clients sur son offre à l’horizon 2025.

 

Après Boursorama (Société Générale), Fortuneo (Crédit Mutuel), Hello Bank! (BNP Paribas) et avant Orange… La Banque postale devrait lancer en 2018 son projet de banque mobile, dans les cartons depuis la fin de l’année 2015, rapporte Les Echos, sur la base d’un document interne du groupe La Poste.

L’objectif, qui semble plus que raisonnable, serait de parvenir à attirer un million de clients sur ce nouveau service sur les sept premières années d’activité, c’est-à-dire à l’horizon 2025.

Banque-postale-Banque-mobile-LaPoste

A l’instar de son futur concurrent Hello Bank! la banque mobile de La Poste serait un projet 100% digitale ciblant en priorité un public de moins de 35 ans, urbain actif et connecté » (non, il ne s’agit pas là d’un cliché « marketing »…).

Cette banque mobile devrait tout d’abord proposer une gamme de services basique comme des virements et des outils de gestion de ses finances personnelles avant d’élargir son offre à des crédits immobiliers voire à des contrats d’assurance-vie.

A lire aussi

arcep-orange

Orange, Bouygues Telecom, SFR, Free… quel est le meilleur opérateur mobile?

Selon la 17ème étude annuelle publiée mardi 12 juillet 2016 par l'Autorité de régulation des télécoms (Arcep), c'est Orange qui, cette année encore, décroche la première place en matière de qualité des services mobiles. Suivent ensuite Bouygues Telecom et SFR, devant Free Mobile, bon dernier.

francetelecom-orange

Suicides à France Télécom-Orange : le parquet de Paris demande le renvoi en procès pour harcèlement moral de l’entreprise et de son ex-PD-G Didier Lombard

Entre 2008 et 2009, 35 salariés de l’entreprise s’étaient donnés la mort. En 2010, l’ancien PD-G du groupe télécom, Didier Lombard, avait évoqué “une mode du suicide”, avant de reconnaître que cette déclaration était “une énorme bourde”.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.