En continu
Accueil / NewZilla.NET / Paradise Papers / Comment l’argent du Kremlin inonde la Silicon Valley

Paradise Papers / Comment l’argent du Kremlin inonde la Silicon Valley

Les informations révélées, dimanche 5 novembre 2017, dans le cadre des « Paradise Papers » (une grande enquête menée par le « Consortium international des journalistes d’investigation » (ICIJ), sur la base de millions de documents provenant pour partie du cabinet d’avocats Appleby-Estera, permettent de confirmer ce dont l’on se doutait déjà, à savoir que des proches du président russe, Vladimir Poutine, ont utilisé DST Global, le fonds d’investissement contrôlé par le milliardaire russe Youri Milner pour faire leur marché dans la Silicon Valley et réaliser de très confortables plus-values. 

 

Aujourd’hui âgé de 55 ans, Youri Milner, est devenu l’unes des figures incontournables de la Silicon Valley. Il faut dire que cet investisseur russe aujourd’hui milliardaire, aux allures de play-boy (très « Silicon Valley compatible »), sorti de (presque) nulle part*, et apparu sur les écrans radars de l’économie Internet au milieu des années 2000, a eu ce qu’il est de coutume d’appeler…« du nez en affaires ».

L’un de ses premiers gros coups? S’engager à investir en mai 2009 (à une époque la santé financière du réseau social était encore des plus précaires) plusieurs centaines de millions de dollars dans Facebook, via sa structure de l’époque Digital Sky Technology.

Des centaines de millions de dollars, qui comme le soulignait le New York Times en 2012 se sont transformés en milliards de dollars à l’occasion de l’introduction en bourse du réseau social co-fondé par Mark Zuckerberg.

Milner-Zuckerberg
Youri Milner et Mark Zuckerberg

Or, aujourd’hui, les informations révélées dans le cadre des « Paradise Papers », grande enquête menée par le « Consortium international des journalistes d’investigation » (ICIJ) viennent confirmer ce que l’on pouvait subodorer, à savoir que les fonds investis par Youri Milner ne provenaient pas de son compte épargne logement, mais en l’espèce pour partie de Gazprom Investholding.

Proches du Kremlin

Cette structure fut gérée pendant plus de 10 ans par Alicher Ousmanov (un milliardaire russe d’origine ouzbeck, moins « Silicon Valley compatible » que son partenaire d’affaires Youri Milner) et proche de Vladimir Poutine (Cf. NewZilla.NET du 30 avril 2013).

Interrogé sur le rôle de Gazprom Investholding, Youri Milner a assuré, le plus sérieusement du monde, qu’il ne savait rien des liens entre la filiale de Gazprom (géant du secteur de l’énergie en Russie) et DST Global avant que le « Consortium international des journalistes d’investigation » (ICIJ) ne lui pose la question indique le journal Le Monde.

Yuri-milner-alisher-usmanov-paradise-papers
Youri Milner et Alisher Ousmanov

Par ailleurs, les « Paradise Papers » révèlent également que VTB, la deuxième plus grosse banque de Russie, dont le président Andreï Kostin est lui aussi – coïncidence – un proche de Vladimir Poutine, a discrètement investi en 2011, 191 millions de dollars dans Twitter, toujours via DST Global, le fonds d’investissement de Youri Milner.

A ce jour, toujours très inspirés, Youri Milner et son fonds DST Global ont également investi des centaines de millions de dollars dans Airbnb, Spotify, Deliveroo, Box, Xiaomi, Lending Club ou bien encore Alibaba.

  • L’homme a étudié à l’université de Moscou, à la Wharton Business School, avant de travailler à la Banque mondiale, puis à la Banque Menatep, le sulfureux établissement fondé par l’oligarque russe et ennemi déclaré de Vladimir Poutine, Mikhail Khodorkovski.

NewZilla.NET a besoin de vous

Depuis 2010, NewZilla.NET est fidèle à sa promesse originelle et à un concept aussi simple que nécessaire: faire respirer l’information, en particulier cette actualité liée aux « nouvelles technologies » dont la production ne cesse de s’abîmer dans une course effrénée et irréfléchie à la mise en ligne.

Depuis 2010, NewZilla.NET est fidèle à sa promesse éditoriale: publier (sans souci d’exhaustivité) ce qui nous apparaît comme étant pertinent, vous fournir – avec les modestes moyens qui sont les nôtres – une information fiable, une information sourcée, une information qui tourne le dos aux supputations, à la rumeur et aux effets d’annonce.

Et depuis 2010, vous êtes au rendez-vous.

Comme vous le savez peut-être, NewZilla.NET est un site d’information indépendant. NewZilla.NET n’est pas une agence de communication déguisée en site d’information, NewZilla.NET n’appartient ni à un grand groupe média, ni à un opérateur télécom.

  1. NewZilla.NET, et c’est une question de principe, ne touche aucun argent public.
  2. NewZilla.NET n’est pas financé par le « Fonds Google pour l’innovation numérique de la presse ».
  3. NewZilla.NET ne dispose pas d’un carnet d’adresses qui lui permette en un claquement de doigts de réaliser une levée de fonds de plusieurs millions d’euros pour s’assurer (en toute dépendance) un avenir, en se détournant de toute notion d’équilibre et de rentabilité financière.
  4. NewZilla.NET n’achète pas de faux « likes » ou de faux « fans » sur Facebook, de faux « followers » sur Twitter, ou de faux « abonnés » sur Instagram pour « booster » artificiellement sa popularité sur les réseaux sociaux. 
  5. NewZilla.NET n’utilise pas de « bots » sur Twitter, ces faux comptes qui relaient automatiquement un article dès sa publication.
  6. NewZilla.NET ne fait pas non plus travailler ses rédacteurs bénévolement et/ou pour la gloire de pouvoir signer un papier.
  7. NewZilla.NET ne base pas la publication de ses articles et le choix des sujets traités sur un algorithme qui s’emploie studieusement à prédire ce qui fera de l’audience et ce qui n’en fera pas.
  8. NewZilla.NET n’exploite pas un bataillon de stagiaires chargé(e)s de rédiger entre 5 à 10 articles par jour pour une « gratification » de quelques centaines d’euros par mois.
  9. NewZilla.NET a fait le choix de ne pas délocaliser sa production éditoriale à l’autre bout du monde, certes à moindres coûts, mais sans aucune garantie de qualité. 

Voilà, la liste est un peu longue, mais ce sont des éléments qui, nous le croyons, méritaient d’être précisés en toute transparence.

Pour toutes ces raisons, pour continuer à produire une information de qualité et parce que nous tenons à conserver cette intégrité et cette liberté de ton éditoriale qui font que vous prenez aujourd’hui, nous l’espérons, plaisir à nous lire, NewZilla.NET a besoin de vous et de votre soutien.

NewZilla.NET a besoin de vous en tant que lecteur, NewZilla.NET a besoin de vous en tant que citoyen, NewZilla.NET a besoin de vous en tant que garant du pluralisme de l’information.

Alors « MERCI » ! Merci à vous pour votre fidélité, et merci à vous pour votre soutien à NewZilla.NET.

Votre fidélité et votre soutien nous obligent.





 

A lire aussi

Airbnb

Payer en plusieurs fois sur Airbnb

Avec sa nouvelle fonctionnalité “Pay Less Up Front”, le groupe Internet permet aux utilisateurs de sa plateforme d’échelonner le règlement de leurs frais de location.

smartphone-classe-classroom-education

Une étude universitaire fait le lien entre l’utilisation du smartphone en classe et la baisse des résultats scolaires

Selon une étude menée par les universités belges de Gand et d’Anvers, il existe un lien direct entre l’utilisation du smartphone en cours et la baisse de niveau des résultats scolaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.