Accueil / NewZilla.NET / Uber, Airbus et les taxis volants (VIDEO)

Uber, Airbus et les taxis volants (VIDEO)

Le groupe Internet passe un partenariat avec la Nasa, quand Airbus teste déjà son premier véhicule dans l’Oregon (Etats-Unis). 

 

Les taxis volants entr’aperçus dans Le Cinquième Elément, le film de Luc Besson (1997) pourraient très bientôt devenir réalité.

Peut-être ne prendront-ils pas la même forme, ni celle de drones (comme les prototypes aujourd’hui développés par le groupe allemand Daimler), mais le groupe Internet Uber et la Nasa viennent de conclure un partenariat en ce sens.

Annoncé le 8 novembre dernier, à l’occasion du Web Summit qui se tenait à Lisbonne (Portugal), cet accord vise à mettre au point une gamme de taxis volants, uber AIR, dont les premiers exemplaires pourraient survoler le ciel de Los Angeles dès 2020.

Avec un objectif de commercialisation à l’horizon 2023. A l’instar d’un hélicoptère, les taxis volants version Uber devraient effectuer un décollage et un atterrissage à la verticale.

uberAIR

Ils pourront transporter jusqu’à quatre personnes. Quant au mode de conduite, si dans un premier temps un pilote devrait bien être présent à bord, à terme, le véhicule devrait fonctionner en conduite 100% autonome.

Une technologie sur laquelle Uber mise aujourd’hui beaucoup, car, s’agissant même des taxis ou des VTC « traditionnels », son déploiement lui permettrait de réduire considérablement les montants reversés à « ses » chauffeurs et par la même d’augmenter très sensiblement ses marges.

De son côté, le groupe aéronautique Airbus a déjà développé un prototype de taxi volant, baptisé Vahana (et dont vous pouvez retrouver tous les détails ici), dont les premiers vols d’essai sont prévus ces jours-ci dans l’Oregon (Etats-Unis).

A lire aussi

Uber

Uber creuse ses pertes, mais augmente son chiffre d’affaires

Selon des documents transmis à plusieurs actionnaires d'Uber (et cités par Bloomberg), le groupe Internet (toujours non coté en bourse) a perdu 1,46 milliard de dollars au troisième trimestre (contre une perte de 1,06 milliard au second trimestre). Dans le même temps son chiffre d'affaires passait sur trois mois de 1,66 à 2 milliards dollars.

waymo-uber

Uber après le piratage de données, l’espionnage industriel ?

Le procès qui oppose Waymo, la filiale de voitures autonomes de Google/Alphabet à Uber suite au rachat (suspicieux pour Google) d'Otto (Cf. NewZilla.NEt du 26 septembre 2017) vient d'être reporté. Motif? Une nouvelle pièce versée au dossier accuse Uber d'avoir mis en place une unité spéciale dédiée à l'espionnage industriel de la concurrence mais aussi des autorités de régulation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.