Accueil / NewZilla.NET / Airbnb / Payoneer, la carte de crédit qui fait polémique

Airbnb / Payoneer, la carte de crédit qui fait polémique

A l’instar d’autres acteurs de l’économie Internet comme CDiscount ou Amazon, Airbnb propose à ses « hôtes » (les propriétaires des appartements et maisons loués sur la plate-forme) de les payer sur une carte de crédit rechargeable émise depuis Gibraltar. Problème, selon une enquête menée par la Cellule Investigation de Radio France et publiée sur le site FranceTVInfo.fr, l’utilisation ce moyen de règlement serait avant tout une façon pour les résidents français un moyen d’échapper aux impôts qu’ils doivent, en théorie, payer sur ces gains. 

 

Voilà qui devrait ajouter encore un peu plus d’eau au moulin des détracteurs d’Airbnb, selon une enquête menée par la Cellule Investigation de Radio France et publiée sur le site FranceTVInfo.fr, le groupe Internet propose à ses « hôtes » et autres hébergeurs, de les payer sur une carte de crédit rechargeable émise depuis Gibraltar.

Un moyen de paiement qui pour les résidents français servirait avant tout à soustraire au fisc les revenus générés via la plate-forme Airbnb.

En pratique, Airbnb propose à ses « hôtes » plusieurs moyens de paiement : le virement sur un compte bancaire, mais aussi la carte Airbnb / Payoneer, une carte de crédit Mastercard que l’on peut obtenir en trois clics en fournissant un simple numéro de passeport.

Payoneer, une société américaine qui émet des cartes de crédit rechargeables, a passé un accord avec Airbnb en 2014.

payoneer-mastercard-airbnb

Cette carte de crédit est en fait une carte prépayée qui permet à son détenteur de l’utiliser dans la limite du montant crédité par Airbnb, soit pour faire des achats, soit pour retirer les fonds disponibles via un distributeur automatique. 

La carte est émise depuis Gibraltar où Payoneer a obtenu l’autorisation de délivrer des moyens de paiements dans toute l’Union européenne, comme l’explique Airbnb sur son site Internet.

Airbnb paie ses hébergeurs français depuis la Grande-Bretagne, sur leur carte basée à Gibraltar. Selon une source à Bercy, interrogé par les enquêteurs de Radio France, ce type de transfert était invisible pour le fisc. 

A lire aussi

payoneer-mastercard-airbnb

Airbnb ne proposera plus en France sa carte de crédit polémique

Le groupe Internet a accepté lundi 11 décembre, sous la pression exercée par le ministère de l’Economie et des Finances, de ne plus proposer à ses hôtes en France, la carte Payoneer. Cette carte de crédit, émise depuis Gibraltar, était soupçonnée d’être utilisée à des fins d’optimisation voire évasion fiscale.

paris-airbnb

A Paris, depuis le 1er décembre 2017, les loueurs Airbnb doivent enregistrer leur logement en mairie

Si vous avez mis en location un bien (appartement ou maison) sur Airbnb, ou sur l'une des plateformes concurrentes (comme Abritel, Homelidays ou Handivoyage...) du groupe Internet, il est temps de vérifier si vous êtes, ou non, en conformité avec la loi. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.