En continu
Accueil / Airbnb / La Ville de Paris met en demeure Airbnb

La Ville de Paris met en demeure Airbnb

Dernier avertissement avant poursuites judiciaires. Lundi 11 décembre 2017, la Ville de Paris a mis en demeure, le groupe Internet Airbnb et quatre de ses concurrents directs proposant en ligne des locations de meublés touristiques, de retirer les annonces sans numéro d’enregistrement, désormais obligatoire dans la capitale depuis le 1er décembre dernier.

 

Début de semaine agité et compliqué pour le groupe Internet Airbnb.

Après avoir été contraint de retirer son offre de carte bancaire prépayée (Payoneer / Mastercard) du marché français (Cf. NewZilla.NET du 12 décembre 2017), à la demande expresse du ministère des Finances, Airbnb, tout comme quatre de ses concurrents (Homeaway, Paris Attitude, Sejourning et Windu) vient de recevoir un courrier de mise en demeure de la Ville de Paris.

La collectivité demande à la plate-forme de retirer les annonces des hôtes qui ne se sont pas enregistrés auprès des services de la ville. Une formalité obligatoire depuis le 1er décembre 2017.

Les services de la Ville de Paris auraient ainsi identifié un millier d’annonces illégales sur Airbnb et une centaine sur chacune des autres.

paris-airbnb

« Si elles ne se conforment pas aux dispositions de l’article L.324-2-1 du code du tourisme suite à nos démarches, nous ferons appel aux juridictions compétentes, en l’occurrence le tribunal de grande instance de Paris », précise à l’AFP Ian Brossat, adjoint PCF au Logement de la maire PS de Paris, Anne Hidalgo.

« Nous ne voulons pas attendre la publication du décret portant sur les sanctions, prévu par le gouvernement mais qui tarde à sortir. Nous voulons entrer en action dès maintenant », a-t-il déclaré. Pour l’heure, environ 11.000 numéros ont été délivrés sur Paris, soit un cinquième de l’offre, indique Ian Brossat.

Par ailleurs, les députés ont décidé de donner la possibilité aux collectivités locales qui le souhaiteraient de relever la taxe de séjour applicable aux plates-formes de location dans le cadre du projet de loi de finances rectificative pour 2017.

L’amendement qui a été adopté la semaine dernière prévoit de fixer le taux de cette taxe de séjour dans une fourchette de 1 à 5% du coût hors taxe des nuitées par personne.

NewZilla.NET a besoin de vous

Depuis 2010, NewZilla.NET est fidèle à sa promesse originelle et à un concept aussi simple que nécessaire: faire respirer l’information, en particulier cette actualité liée aux « nouvelles technologies » dont la production ne cesse de s’abîmer dans une course effrénée et irréfléchie à la mise en ligne.

Depuis 2010, NewZilla.NET est fidèle à sa promesse éditoriale: publier (sans souci d’exhaustivité) ce qui nous apparaît comme étant pertinent, vous fournir – avec les modestes moyens qui sont les nôtres – une information fiable, une information sourcée, une information qui tourne le dos aux supputations, à la rumeur et aux effets d’annonce.

Et depuis 2010, vous êtes au rendez-vous.

Comme vous le savez peut-être, NewZilla.NET est un site d’information indépendant. NewZilla.NET n’est pas une agence de communication déguisée en site d’information, NewZilla.NET n’appartient ni à un grand groupe média, ni à un opérateur télécom.

  1. NewZilla.NET, et c’est une question de principe, ne touche aucun argent public.
  2. NewZilla.NET n’est pas financé par le « Fonds Google pour l’innovation numérique de la presse ».
  3. NewZilla.NET ne dispose pas d’un carnet d’adresses qui lui permette en un claquement de doigts de réaliser une levée de fonds de plusieurs millions d’euros pour s’assurer (en toute dépendance) un avenir, en se détournant de toute notion d’équilibre et de rentabilité financière.
  4. NewZilla.NET n’achète pas de faux « likes » ou de faux « fans » sur Facebook, de faux « followers » sur Twitter, ou de faux « abonnés » sur Instagram pour « booster » artificiellement sa popularité sur les réseaux sociaux. 
  5. NewZilla.NET n’utilise pas de « bots » sur Twitter, ces faux comptes qui relaient automatiquement un article dès sa publication.
  6. NewZilla.NET ne fait pas non plus travailler ses rédacteurs bénévolement et/ou pour la gloire de pouvoir signer un papier.
  7. NewZilla.NET ne base pas la publication de ses articles et le choix des sujets traités sur un algorithme qui s’emploie studieusement à prédire ce qui fera de l’audience et ce qui n’en fera pas.
  8. NewZilla.NET n’exploite pas un bataillon de stagiaires chargé(e)s de rédiger entre 5 à 10 articles par jour pour une « gratification » de quelques centaines d’euros par mois.
  9. NewZilla.NET a fait le choix de ne pas délocaliser sa production éditoriale à l’autre bout du monde, certes à moindres coûts, mais sans aucune garantie de qualité. 

Voilà, la liste est un peu longue, mais ce sont des éléments qui, nous le croyons, méritaient d’être précisés en toute transparence.

Pour toutes ces raisons, pour continuer à produire une information de qualité et parce que nous tenons à conserver cette intégrité et cette liberté de ton éditoriale qui font que vous prenez aujourd’hui, nous l’espérons, plaisir à nous lire, NewZilla.NET a besoin de vous et de votre soutien.

NewZilla.NET a besoin de vous en tant que lecteur, NewZilla.NET a besoin de vous en tant que citoyen, NewZilla.NET a besoin de vous en tant que garant du pluralisme de l’information.

Alors « MERCI » ! Merci à vous pour votre fidélité, et merci à vous pour votre soutien à NewZilla.NET.

Votre fidélité et votre soutien nous obligent.





 

A lire aussi

Airbnb

Payer en plusieurs fois sur Airbnb

Avec sa nouvelle fonctionnalité “Pay Less Up Front”, le groupe Internet permet aux utilisateurs de sa plateforme d’échelonner le règlement de leurs frais de location.

apple-jony-ive

NewZilla.NET Week-end #11 / 16 décembre 2017

Echos du Net, levées de fonds, petites phrases, tout ce qu'il ne fallait pas manquer (ou presque) cette semaine sur NewZilla.NET. Aujourd'hui au menu : BitGo, bitcoin, Apple, Airbnb, Jony Ive, Jean-Michel Blanquer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.