En continu
Accueil / Airbnb / Après Paris et Bordeaux, Lyon encadre les locations Airbnb

Après Paris et Bordeaux, Lyon encadre les locations Airbnb

Les locations occasionnelles de résidence principale seront désormais limitées à 120 nuitées par an. 

 

S’enregistrer en mairie et afficher le matricule de cet enregistrement sur les annonces que l’on diffuse en ligne, comme à Paris et à Bordeaux, les utilisateurs lyonnais de plateformes comme Airbnb ou Abritel, devront très bientôt se conformer, sous peine de sanctions financières significatives, à ces nouvelle obligations.

Les sanctions financières pourront aller jusqu’à 50 000 euros.

En pratique, les propriétaires de meublés de tourisme de moins de 60 mètres carrés auront l’obligation de demander en mairie une autorisation de louer qui leur sera accordée pour une durée de neuf ans.

Pour les surfaces de plus de 60 mètres carrés, leur mise en location devra être compensée par une mise en location de longue durée classique (sur un bail 3-6-9) d’une surface au moins équivalente.

airbnb-lyon

Et ce pour éviter que des immeubles entiers soient détournés du marché de location classique et dédiés à la location sur des plateformes comme Airbnb.

Cette disposition s’applique aux nouveaux propriétaires à compter du 1er février 2018, la loi n’étant pas rétroactive.

La mesure aura ainsi un impact limitée, car si l’on s’en tient à la situation lyonnaise cela veut dire que les propriétaires dont les pratiques sont très certainement à l’origine de cette nouvelle règlementation et qui possèdent par exemple une vingtaine d’appartements dans l’hypercentre de Lyon – tous loués sur Airbnb ou sur des plateformes équivalentes – ne seront pas concernés par le changement de règlementation.

En outre, deux personnes assermentées vont être recrutées pour s’assurer du respect des nouvelles règles.

NewZilla.NET a besoin de vous

Depuis 2010, NewZilla.NET est fidèle à sa promesse originelle et à un concept aussi simple que nécessaire: faire respirer l’information, en particulier cette actualité liée aux « nouvelles technologies » dont la production ne cesse de s’abîmer dans une course effrénée et irréfléchie à la mise en ligne.

Depuis 2010, NewZilla.NET est fidèle à sa promesse éditoriale: publier (sans souci d’exhaustivité) ce qui nous apparaît comme étant pertinent, vous fournir – avec les modestes moyens qui sont les nôtres – une information fiable, une information sourcée, une information qui tourne le dos aux supputations, à la rumeur et aux effets d’annonce.

Et depuis 2010, vous êtes au rendez-vous.

Comme vous le savez peut-être, NewZilla.NET est un site d’information indépendant. NewZilla.NET n’est pas une agence de communication déguisée en site d’information, NewZilla.NET n’appartient ni à un grand groupe média, ni à un opérateur télécom.

  1. NewZilla.NET, et c’est une question de principe, ne touche aucun argent public.
  2. NewZilla.NET n’est pas financé par le « Fonds Google pour l’innovation numérique de la presse ».
  3. NewZilla.NET ne dispose pas d’un carnet d’adresses qui lui permette en un claquement de doigts de réaliser une levée de fonds de plusieurs millions d’euros pour s’assurer (en toute dépendance) un avenir, en se détournant de toute notion d’équilibre et de rentabilité financière.
  4. NewZilla.NET n’achète pas de faux « likes » ou de faux « fans » sur Facebook, de faux « followers » sur Twitter, ou de faux « abonnés » sur Instagram pour « booster » artificiellement sa popularité sur les réseaux sociaux. 
  5. NewZilla.NET n’utilise pas de « bots » sur Twitter, ces faux comptes qui relaient automatiquement un article dès sa publication.
  6. NewZilla.NET ne fait pas non plus travailler ses rédacteurs bénévolement et/ou pour la gloire de pouvoir signer un papier.
  7. NewZilla.NET ne base pas la publication de ses articles et le choix des sujets traités sur un algorithme qui s’emploie studieusement à prédire ce qui fera de l’audience et ce qui n’en fera pas.
  8. NewZilla.NET n’exploite pas un bataillon de stagiaires chargé(e)s de rédiger entre 5 à 10 articles par jour pour une « gratification » de quelques centaines d’euros par mois.
  9. NewZilla.NET a fait le choix de ne pas délocaliser sa production éditoriale à l’autre bout du monde, certes à moindres coûts, mais sans aucune garantie de qualité. 

Voilà, la liste est un peu longue, mais ce sont des éléments qui, nous le croyons, méritaient d’être précisés en toute transparence.

Pour toutes ces raisons, pour continuer à produire une information de qualité et parce que nous tenons à conserver cette intégrité et cette liberté de ton éditoriale qui font que vous prenez aujourd’hui, nous l’espérons, plaisir à nous lire, NewZilla.NET a besoin de vous et de votre soutien.

NewZilla.NET a besoin de vous en tant que lecteur, NewZilla.NET a besoin de vous en tant que citoyen, NewZilla.NET a besoin de vous en tant que garant du pluralisme de l’information.

Alors « MERCI » ! Merci à vous pour votre fidélité, et merci à vous pour votre soutien à NewZilla.NET.

Votre fidélité et votre soutien nous obligent.





 

A lire aussi

Airbnb

Payer en plusieurs fois sur Airbnb

Avec sa nouvelle fonctionnalité “Pay Less Up Front”, le groupe Internet permet aux utilisateurs de sa plateforme d’échelonner le règlement de leurs frais de location.

apple-jony-ive

NewZilla.NET Week-end #11 / 16 décembre 2017

Echos du Net, levées de fonds, petites phrases, tout ce qu'il ne fallait pas manquer (ou presque) cette semaine sur NewZilla.NET. Aujourd'hui au menu : BitGo, bitcoin, Apple, Airbnb, Jony Ive, Jean-Michel Blanquer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.