En continu
Accueil / NewZilla.NET / Piratage Uber / 1,4 million de Français concernés

Piratage Uber / 1,4 million de Français concernés

« Aucune fraude ni aucun abus constatés » pour le moment, dixit Uber. 

 

Nous vous en parlions le 22 novembre dernier, en octobre 2016, les bases de données du groupe Internet Uber ont été piratées.

Uber est parvenu a cacher cette information pendant plus d’un an aux médias et au grand public, notamment en acceptant de verser 100 000 dollars aux deux pirates informatiques auteurs de ce forfait, en échange de la promesse qu’ils acceptent d’effacer les données volées.

Les noms, adresses e-mail et numéros de téléphone mobile de 57 millions de clients et de 600 000 chauffeurs ont alors été dérobés.

En revanche, l’historique des trajets, les numéros de cartes de crédit et de compte bancaire, les numéros de sécurité sociale et les dates de naissance ont été tenus hors de portée des pirates informatiques.

uber

On ignorait jusqu’à présent l’ampleur des dégâts concernant les utilisateurs français (clients et chauffeurs) d’Uber.

Le secrétaire d’Etat chargé du Numérique, Mounir Mahjoubi avait demandé des explications au groupe Internet (qui n’était pas légalement obligé de les lui fournir), ces informations viennent de tomber.

Selon Uber France, « environ 1,4 million de passagers et de chauffeurs » dans l’Hexagone ont été affectés par cet acte de piratage.

Le groupe Internet ajoute toutefois n’avoir pour le moment « constaté aucune fraude ni aucun abus » et précise que les comptes concernés « bénéficient d’une protection renforcée contre la fraude », rapporte l’AFP.

NewZilla.NET a besoin de vous

Depuis 2010, NewZilla.NET est fidèle à sa promesse originelle et à un concept aussi simple que nécessaire: faire respirer l’information, en particulier cette actualité liée aux « nouvelles technologies » dont la production ne cesse de s’abîmer dans une course effrénée et irréfléchie à la mise en ligne.

Depuis 2010, NewZilla.NET est fidèle à sa promesse éditoriale: publier (sans souci d’exhaustivité) ce qui nous apparaît comme étant pertinent, vous fournir – avec les modestes moyens qui sont les nôtres – une information fiable, une information sourcée, une information qui tourne le dos aux supputations, à la rumeur et aux effets d’annonce.

Et depuis 2010, vous êtes au rendez-vous.

Comme vous le savez peut-être, NewZilla.NET est un site d’information indépendant. NewZilla.NET n’est pas une agence de communication déguisée en site d’information, NewZilla.NET n’appartient ni à un grand groupe média, ni à un opérateur télécom.

  1. NewZilla.NET, et c’est une question de principe, ne touche aucun argent public.
  2. NewZilla.NET n’est pas financé par le « Fonds Google pour l’innovation numérique de la presse ».
  3. NewZilla.NET ne dispose pas d’un carnet d’adresses qui lui permette en un claquement de doigts de réaliser une levée de fonds de plusieurs millions d’euros pour s’assurer (en toute dépendance) un avenir, en se détournant de toute notion d’équilibre et de rentabilité financière.
  4. NewZilla.NET n’achète pas de faux « likes » ou de faux « fans » sur Facebook, de faux « followers » sur Twitter, ou de faux « abonnés » sur Instagram pour « booster » artificiellement sa popularité sur les réseaux sociaux. 
  5. NewZilla.NET n’utilise pas de « bots » sur Twitter, ces faux comptes qui relaient automatiquement un article dès sa publication.
  6. NewZilla.NET ne fait pas non plus travailler ses rédacteurs bénévolement et/ou pour la gloire de pouvoir signer un papier.
  7. NewZilla.NET ne base pas la publication de ses articles et le choix des sujets traités sur un algorithme qui s’emploie studieusement à prédire ce qui fera de l’audience et ce qui n’en fera pas.
  8. NewZilla.NET n’exploite pas un bataillon de stagiaires chargé(e)s de rédiger entre 5 à 10 articles par jour pour une « gratification » de quelques centaines d’euros par mois.
  9. NewZilla.NET a fait le choix de ne pas délocaliser sa production éditoriale à l’autre bout du monde, certes à moindres coûts, mais sans aucune garantie de qualité. 

Voilà, la liste est un peu longue, mais ce sont des éléments qui, nous le croyons, méritaient d’être précisés en toute transparence.

Pour toutes ces raisons, pour continuer à produire une information de qualité et parce que nous tenons à conserver cette intégrité et cette liberté de ton éditoriale qui font que vous prenez aujourd’hui, nous l’espérons, plaisir à nous lire, NewZilla.NET a besoin de vous et de votre soutien.

NewZilla.NET a besoin de vous en tant que lecteur, NewZilla.NET a besoin de vous en tant que citoyen, NewZilla.NET a besoin de vous en tant que garant du pluralisme de l’information.

Alors « MERCI » ! Merci à vous pour votre fidélité, et merci à vous pour votre soutien à NewZilla.NET.

Votre fidélité et votre soutien nous obligent.





 

 

A lire aussi

plainte-cybercrime

Cybercrime : les victimes vont pouvoir déposer plainte en ligne

Le ministère de l'Intérieur va lancer dans les prochains mois une plateforme, qui sera disponible depuis le portail d’information Service-public.fr. Ce nouvel outil permettra de centraliser le traitement de ce type d’attaques informatiques.

Uber-privacy

Uber veut limiter le temps de travail de ses chauffeurs VTC

Pour lutter contre la fatigue, le surmenage et les prises de risques inutiles, le groupe Internet veut empêcher que “ses” chauffeurs de travailler plus de 10 heures d’affilée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.