Revue de presse
Accueil / 2012 / septembre

Monthly Archives: septembre 2012

Burning Man sous Instagram

Black Rock City, cité nomade et éphémère qui cette année a refermé ses portes le 3 septembre dernier.

Black Rock City, théâtre à ciel ouvert du Burning Man, l’une des dernières convulsions de la contre-culture de la Côte Ouest. Des anonymes, perdus dans le Black Rock Desert. Loin de tout. Près du Monde. Des anonymes qui vivent, l’espace d’une semaine, selon les préceptes du Burning Man Project.

La mise en commun (community), l’activité artistique (artwork), la recherche de l’incongru et de l’inepte (absurdity), une certaine joie de vivre (revelry). Et, last but not least la volonté de s’affranchir des lois du marché (decommodification). Burning Man, un temps pour oublier, un temps pour s’exprimer, un temps pour vivre, un temps pour se retrouver.

Voyage sous Instagram

Crédits Photos / @stefinitely @julianeternal @shanijudes @sugrhighluvstnd @lushbunny @micradot @gingerbear4 @cvpmusic @deneken_her @marve_man @natashazrj @horn @delicaxi @gypsetgoddess @ashley_apok / INSTAGRAM

La RATP ouvre quatre lignes sur Twitter

Attention, si vous n’habitez pas Paris, ou la région parisienne, ou si vous n’avez pas prévu un prochain déplacement en Ile-de-France, l’information qui suit ne devrait présenter qu’un intérêt très relatif.

 

A contrario, pour le Francilien qui perd chaque jour quelques heures de son précieux temps dans les transports en commun, l’annonce faite hier par la RATP (Régie autonome des transports parisiens) est limite «vitale».

Après avoir consenti à placer le plan du métro parisien sous licence libre la RATP a en effet décidé d’ouvrir quatre comptes Twitter dédiés à informer les usagers en temps réel de la bonne marche des lignes 1, 4, 12 et 13. Objectif affiché sur le site de la RATP «informer au mieux et au plus vite les voyageurs».

En pratique ces comptes Twitter seront animés au quotidien par des agents de la RATP. Les comptes @ligne1RATP, @Ligne4RATP, @Ligne2RATP et @Ligne13RATP seront actifs tous les jours de 6 heures à 21 heures. Une tranche horaire durant laquelle 95% des passagers utilisent ces lignes. Pratique pour les addicts au smartphone…

LOLcats Festival / And the winner is …Henri 2, Paw de Deux !

Ce jeudi 30 août au Walker Art Center de Minneapolis (Minnesota), se déroulait le LOLcats festival, premier du genre.

 

Un festival de miaulements, de prouesses musicales (mélomanes s’abstenir), et de ronronnements distanciés.

Une projection de près de deux heures avec au programme 76 vidéos de LOLcats. Grand vainqueur de cette édition 2012 « Henri, Paw de Deux », un petit film de 2 minutes, figurant un chat noir souffrant de neurasthénie, et en net progrès pour son accent français.

Henri qui nous livre des phrases définitives telles que « J’ai appris des choses, telles que la crème fouettée de la salle de bain, n’est PAS la crème fouettée »…

Les Etats-Unis testent un « super wifi » pour connecter les zones rurales à Internet

Imaginez…Vous habitez une petite fermette, tranquille, au fin fond du Mississippi. L’agglomération la plus proche est située à 40 kilomètres.

 

Autant dire qu’une connexion Internet à haut-débit, en l’état actuel des choses il vaut mieux oublier. Question de coût (aujourd’hui prohibitif) et de technologie. La technologie, justement serait peut-être en train d’évoluer. Les Etats-Unis testent actuellement une technologie sans fil, un « super-wifi » (appellation abusive pour certains spécialistes) , qui consiste à faire passer des services à haut débit sans fil sur des fréquences de télévision non utilisées.

Ce projet baptisée AIR.U est soutenu par Google et Microsoft. Déployé pour la première fois en 2011 par l’université Rice à Houston (Texas), cette technologie pourrait être installée début 2013 sur des campus situés en zone rurale.

« Le wifi est en essor, mais il est limité par les fréquences sur lesquelles il opère, qui ne portent qu’à une centaine de mètres », souligne Michael Calabrese, directeur du projet « sans fil de l’avenir » à la New America Foundation, cité par l’AFP.

160 kilomètres de portée théorique

« Les fréquences de télévision portent sur de longues distances et passent à travers les immeubles, les arbres, et le mauvais temps », a-t-il souligné. Cela permet au signal de voyager bien plus loin qu’avec le wifi actuel: en théorie jusqu’à 160 kilomètres, même si pour des raisons pratiques la portée sera probablement limitée à quelques kilomètres.

Dans ce contexte on pourrait même envisager que les utilisateurs puissent créer un réseau domestique et continuer à l’utiliser en dehors de chez eux. Cependant, rien ne garantit pour l’heure le succès de cette technologie. Tout d’abord la Wi-Fi Alliance qui détient la marque « wifi » est vent debout, contre ce qu’elle estime être une utilisation abisive du terme « wifi ».

Et de plus pour que ce « super wifi » prenne réellement de l’ampleur, il faudra que les fabricants d’ordinateurs et d’autres appareils électroniques conçoivent des puces capables de fonctionner à la fois avec le wifi et le super wifi.

Ce qui risque de prendre du temps.

Romos, la tablette russe qui fleure bon la guerre froide

Après la Lada, voiture du peuple de l’ère soviétique, la ROMOS (ou Russian Mobile Operating System) tablette numérique du consommateur poutinien.

 

Consciente des enjeux économico-stratégiques portés par le succès de l’iPad et de la Samsung Galxy Tab pour ne citer qu’eux, la Russie de Poutine a décidé de réagir et de se lancer dans la production de…tablettes. A l’occasion du salon IFA de Berlin, Andreï Starikovski directeur de l’université russe de recherche nucléaire (MIFI) a présenté, jeudi 30 août, au vice-premier ministre, Dmitri Rogozine, le premier prototype de la future tablette numérique russe baptisée ROMOS.

“Le système d’exploitation a toutes les capacités de celui d’Android, à l’exception des fonctions qui envoient les informations personnelles des utilisateurs au siège de Google”, a expliqué Andreï Starikovski, cité par l’AFP, à M. Rogozine.

Deux versions, l'une civile et l'autre militaire

La future icône numérique russe sera produite dans une usine du ministère de la Défense à partir de composants essentiellement fabriqués à l‘étranger. La ROMOS dont la production devrait démarrer fin 2012 est annoncée au prix de 15 000 roubles (365 euros).

Elle sera déclinée en deux versions, l’une pour les civils, l’autre pour les militaires. Ce dernier modèle sera « résistant aux chocs et étanche », et sera relié à Glonass, le système de navigation russe, concurrent local du GPS.