Revue de presse
Accueil / 2016 / mai (page 2)

Monthly Archives: mai 2016

PayPal ferme son application BlackBerry

Si vous possédez un BlackBerry fonctionnant avec le système d’exploitation BB OS, cette information vous intéresse.

 

PayPal, le service de paiement en ligne qui permet de payer des achats, de recevoir des paiements, ou d’envoyer et de recevoir de l’argent, a décidé de fermer son application  BlackBerry, mais aussi “accessoirement” celles fonctionnant sur feu le smartphone Amazon Fire et les Windows Phone.

Dans un post mis en ligne sur son blog PayPal précise: “Si vous êtes un utilisateur d’Amazon Fire ou de BlackBerry, sachez qu’à compter du 30 juin 2016, nous fermerons nos applications fonctionnant avec ces smartphones, et qu’il ne vous sera donc plus possible de les utiliser”.

PayPal toujours dispo via BBM

Cependant, les utilisateurs concernés pourront toujours bien évidemment se tourner pour leurs opérations de paiement vers la version mobile du site PayPal.

Et, fait important, les utilisateurs de BlackBerry pourront tout aussi bien continuer de recevoir des paiement ou à en envoyer via PayPal en passant par la plate-forme BBM.

Le Pentagone utilise encore des disquettes informatiques

Selon un rapport publié aux Etats-Unis par le “Government Accountibility Office”, le Pentagone (c’est-à-dire le ministère de la Défense américain) utilise encore des disquettes informatiques (hors d’âge) pour gérer une partie de l’arsenal nucléaire du pays.

 

Puisque ça marche, pourquoi en changer? Voilà très certainement le mode de raisonnement qui prévaut aujourd’hui dans les couloirs du Pentagone à Washington (Etats-Unis).

Car, selon un rapport officiel publié ces jours-ci et disponible ici, le ministère de la Défense des Etats-Unis, utilise toujours, ce qui relève il faut bien le dire en 2016 de l’archéologie informatique, à savoir des disquettes informatiques.

Une énigme absolue pour les "millennials"

Des disquettes informatiques, des supports de stockage magnétiques donc, mais non pas le standard de 3.5 pouces (avec 1.44 MB de stockage) qui prévalait au siècle dernier, dans les années 90, mais bel et bien la disquette de 8 pouces (de 237.5 KB de stockage) qui faisait fureur… dans les années 70. Autant dire, le genre de curiosité que les “millennials” sont loin, très loin, d’avoir connu!

La maintenance technique de ces équipements antiques (disquettes informatiques mais pas que…) coûterait au total au contribuable américain près de 61 milliards de dollars par an, soit trois fois plus que ce que couterait le déploiement de technologies dernier cri.

Mais que l’on se rassure (ou pas, car en terme de sécurité informatique l’utilisation de ces disquettes n’est pas forcément une mauvaise chose, comme le rappelle  le hacker -“White Hat”- Cris Thomas), ces équipements sont toutefois voués à rapidement disparaître.

Initialement, le Pentagone ne prévoyait de les remplacer qu’à l’horizon… 2020, mais leur sort pourrait être scellé dès la fin 2017.

Pepper le robot décroche un job chez Pizza Hut (VIDEO)

Après une présentation publique à l’occasion de l’édition 2016 du CES (Consumer Electronic Show) en janvier dernier à Las Vegas, Pepper fait ses premiers pas dans la vie active.

 

Il est capable de reconnaitre les émotions, nos émotions (la colère, la tristesse, la surprise) ainsi que d’analyser l’intonation de notre voix, lui, c’st Pepper le robot, une création de Softbank Robotics.

Et même si Pepper n’était pas vraiment à la recherche d’un emploi, il en a tout de même décrocher un, dans le cadre d’un partenariat conclu entre MasterCard (et sa solution de paiement digitale, MasterPass), et la branche asiatique des Restaurants Pizza Hut, détenu par Yum Brands.

La mission de Pepper? Donner des conseils, créer une expérience client unique (de celles dont l’on se souvient longtemps) et remplacer au mieux (non pas les humains) mais les kiosques de commande un peu froid déployés aujourd’hui un peu partout dans les chaînes de restauration rapide.

Le PD-G de Twitter, Jack Dorsey, va donner un tiers de ses actions à ses employés

Le co-fondateur de Twitter a tenu la promesse qu’il avait faite en revenant en 2015, aux commandes du réseau social, mais à ce stade, difficile de dire si les collaborateurs du groupe Internet pourront pleinement en profiter.

 

C’est une mesure spectaculaire qui vient d’être approuvée par les actionnaires de Twitter.

Conformément à l’engagement qu’il avait pris en revenant aux affaires l’an dernier, le co-fondateur de Twitter (avec Biz Stone et Evan Williams) Jack Dorsey (@jack) va donner un tiers des actions qu’il détient aujourd’hui dans le réseau social, aux employés de Twitter, rapporte le magazine Forbes.

Les actionnaires ont récemment donné leur aval à cette opération lors d’un vote très serré, comme l’atteste ce document déposé vendredi 27 mai 2016 aux autorités boursières, la célèbre Security Exchange Commission.

Un geste plus que symbolique et qui vise avant tout à remonter le moral des troupes en interne à un moment où Twitter connait des difficultés de croissance majeures. Mardi 24 mai 2016, le cours titre Twitter a brièvement atteint son plus bas historique (à 13,81 dollars l’action). Loin, très loin de son plus haut historique à 70,43 dollars.

Difficile de dire dans ses conditions si les collaborateurs de  Twitter pourront pleinement profiter de cette généreuse initiative et surtout quand ils pourront le faire, car aucun calendrier prévisionnel n’est pour l’instant à l’ordre du jour.

Et dans cette affaire, le temps est important, car au moment où Jack Dorsey a été nommé PD-G de Twitter (en remplacement d’un Dick Costolo démissionnaire) en juin 2015 et le moment précis où il a re-pris ses fonctions à la tête du groupe Internet le 5 octobre 2015, l’action Twitter avait perdu 23%.

Evolution du cours de l'action Twitter sur un an
Evolution du cours de l’action Twitter sur un an

A cela, encore faut-il ajouter que depuis que Jack Dorsey a fait cette promesse à ses collaborateurs, le cours de l’action Twitter a continué de plonger de plus de 50%. Ainsi les 6,8 millions de titres qui étaient valorisés à l’époque près de 200 millions de dollars ne représentent plus aujourd’hui que 98 millions de dollars.

Twitter intègre Spotify à ses Audio Cards

Les utilisateurs du réseau social de micro-blogging peuvent désormais écouter en streaming par échantillon d’une trentaine de secondes, les morceaux de musique issus de Spotify.

 

Depuis le lancement en 2014 de son format Audio Cards qui permet d’écouter du son tout en poursuivant la consultation de sa Timeline (de son fil de tweets et d’informations), Twitter a intégré plusieurs services de musique en ligne tels que SoundCloud, Rhapsody, ou Apple iTunes.

Il manquait encore à cette liste l’un des plus grands noms du secteur (en terme d’utilisateurs), c’est maintenant chose faite avec l’arrivée de Spotify et de ses 100 millions d’utilisateurs, rapporte TechCrunch.

Pour Twitter, qui a connu des fortunes diverses dans la musique (notamment après l’échec il y a quelques années de son service de streaming et de recommandations musicales en mode crowdsourcing) l’ajout et l’intégration de Spotify au format Audio Card, pourrait contribuer non seulement à attirer et à fidéliser plus d’internautes sur le service mais aussi à faire de Twitter une référence en terme de découverte musicale.

Pour Spotify l’intérêt est double. Il s’agit tout d’abord d’essayer de contrer autant que faire se peut la montée en puissance de concurrents comme Apple Music, ou dans une moindre mesure SoundCloud, mais aussi de s’intégrer au mieux et avec le plus de fluidité possible dans la “conversation” Twitter, ainsi que dans les Twitter Moments, le service de curation du réseau social.

A lire aussi sur NewZilla.NET /

Thom Yorke envoie valser Spotify