En continu
Accueil / Données personnelles / (MISE A JOUR) Telegram relativise la portée du piratage de son application en Iran

(MISE A JOUR) Telegram relativise la portée du piratage de son application en Iran

Selon une information révélée par l’agence Reuters, des dizaines de comptes Telegram ont été piratés, et les numéros de téléphone de 15 millions d’utilisateurs iraniens identifiés.

 

Première parution / 2 août 2016

Telegram – l’application de messagerie « sécurisée » – piratée

Mauvaise nouvelle pour les militants politiques, les journalistes, les responsables politiques, mais aussi les cyber-criminels et les groupes terroristes qui se réfugient sur Telegram (l’application de messagerie instantanée aux 100 millions d’utilisateurs, créée en 2013 par le Russe Pavel Durov), persuadés qu’ils peuvent protéger la confidentialité de leurs échanges.

Il y a quelques mois, mais on ne l’apprend que maintenant, un groupe de hackers iraniens (Cf.NewZilla.NET du 30 mai 2016) que certains observateurs soupçonnent d’être proches du pouvoir en place à Téhéran) est ainsi parvenu à pirater plusieurs dizaines de comptes Telegram, dans ce pays où l’application est utilisée par plus de 20 millions de personnes.

Messages "texte" et activation

L’information a été révélée à l’agence Reuters par un chercheur indépendant, Collin Anderson et par Claudio Guarnieri, un spécialiste de nouvelles technologies qui travaille pour Amnesty International.

MISE A JOUR / 3 août 2016 / Comme il fallait s’y attendre les responsables de l’application de messagerie instantanée Telegram ont vivement réagi dans un post publié sur leur blog officiel par rapport aux allégations citées par l’agence Reuters et faisant état d’un piratage de l’application par Rocket Kitten, un groupe de hackers que l’on dit proche des autorités iraniennes. Selon Telegram, dont le communiqué titré « Keep calm and send Telegrams » peut-être consulté ici, l’intrusion n’est pas aussi grave que ce qui a été prétendu et n’aurait affecté que des données publiques (sic).

Officiellement (comme sur WhatsApp – Cf. NewZilla.NET du 6 avril 2016 – et plus récemment Facebook Messenger) toutes les données qui transitent par Telegram sont cryptées du début à la fin.

telegram-hack

Mais la faille de sécurité, car faille il semble bien y avoir, sur Telegram, reposerait dans l’utilisation, comme pour la plupart des applications de messagerie instantanée, de messages « texte » pour activer de nouveaux appareils.

Armés des codes, les pirates peuvent ajouter de nouveaux appareils au compte d’un utilisateur de Telegram, ce qui leur permet de lire les historiques des conversations, ainsi que les nouveaux messages.

A lire aussi

smartphone-classe-classroom-education

Une étude universitaire fait le lien entre l’utilisation du smartphone en classe et la baisse des résultats scolaires

Selon une étude menée par les universités belges de Gand et d’Anvers, il existe un lien direct entre l’utilisation du smartphone en cours et la baisse de niveau des résultats scolaires.

Andy-Brigitte-Chatelet-Les-Halles-Paris

Andy, 22 ans, mort sur Snapchat à la station RER Châtelet-Les Halles à Paris

Andy Brigitte avait 22 ans. Il a été poignardé à mort vendredi 12 janvier 2018, à Paris, à la station RER Châtelet-Les Halles, sous les yeux de plusieurs dizaines de personnes qui, loin de lui porter secours, l’ont regardé mourir, filmant la scène avec leur téléphone mobile et postant la séquence sur Snapchat ou sur YouTube. Effroyable et glaçant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.