Revue de presse
Accueil / 2017 / décembre

Monthly Archives: décembre 2017

NewZilla.NET Week-end #15 / 30 décembre 2017

Echos du Net, levées de fonds, petites phrases, tout ce qu’il ne fallait pas manquer (ou presque) cette semaine sur NewZilla.NET. Aujourd’hui au menu : Instagram, Amazon, Xavier Niel, Chine.

 

  • 2 MILLIONS / C’est le nombre d’annonceurs actifs désormais présents sur le réseau social Instagram (propriété de Facebook). 2 millions d’annonceurs qui côtoient aujourd’hui 25 millions de profils professionnels au beau milieu des 800 d’utilisateurs actifs du réseau social. (source Instagram).

 

  • Selon Ralf Kleber, le patron d’Amazon outre-Rhin, le  groupe Internet prévoit d’ouvrir (comme il l’a déjà fait aux Etats-Unis), des points de vente physiques en Allemagne. Un déploiement de structures physiques qui ferait suite à l’arrivée en 2017 à Berlin, Hambourg et Munich, d’Amazon Fresh, le service de livraison à domicile de produits frais du groupe Internet. (source Berliner Morgenpost).

 

  • 640 MILLIONS D’EUROS / C’est la somme que s’apprête à investir Xavier Niel, le fondateur d’Iliad (la maison-mère de Free), via sa holding personnelle NJJ, dans le premier opérateur de télécommunications irlandais Eir. Cet investissement permettra à Xavier Niel de détenir 32,9% du capital de l’opérateur quand dans le même temps, Iliad devrait prendre une participation de 31,6% pour 320 millions d’euros. Résultat, le milliardaire français devrait bientôt détenir 64,5% du capital d’Eir, un opérateur qui devance aujourd’hui, avec 32% de part de marché, ses concurrents Virgin Mobile, Vodafone et Sky.

 

  • 13 000 / C’est, selon l’agence d’information officielle Chine nouvelle, le nombre de sites Internet (ne respectant pas la législation en vigueur) qui ont été fermés en Chine depuis le début de l’année 2015. A ces 13 000 sites il faut également ajouter la fermeture de… 10 millions de comptes utilisateurs. Rappelons qu’en Chine, l’accès à de nombreux organes de presse étrangers, aux moteurs de recherche et aux réseaux sociaux tels que Google, Twitter ou Facebook est toujours interdit.

NewZilla.NET a besoin de vous


 

Depuis 2010, NewZilla.NET est fidèle à sa promesse originelle et à un concept aussi simple que nécessaire: faire respirer l’information, en particulier cette actualité liée aux “nouvelles technologies” dont la production ne cesse de s’abîmer dans une course effrénée et irréfléchie à la mise en ligne.

Depuis 2010, NewZilla.NET est fidèle à sa promesse éditoriale: publier (sans souci d’exhaustivité) ce qui nous apparaît comme étant pertinent, vous fournir – avec les modestes moyens qui sont les nôtres – une information fiable, une information sourcée, une information qui tourne le dos aux supputations, à la rumeur et aux effets d’annonce.

Et depuis 2010, vous êtes au rendez-vous.

Comme vous le savez peut-être, NewZilla.NET est un site d’information indépendant. NewZilla.NET n’est pas une agence de communication déguisée en site d’information, NewZilla.NET n’appartient ni à un grand groupe média, ni à un opérateur télécom.

  1. NewZilla.NET, et c’est une question de principe, ne reçoit aucune aide publique.
  2. NewZilla.NET n’est pas financé par le “Fonds Google pour l’innovation numérique de la presse”.
  3. NewZilla.NET ne dispose pas d’un carnet d’adresses qui lui permette en un claquement de doigts de réaliser une levée de fonds de plusieurs millions d’euros pour s’assurer (en toute dépendance) un avenir, en se détournant de toute notion d’équilibre et de rentabilité financière.
  4. NewZilla.NET n’achète pas de faux “likes” ou de faux “fans” sur Facebook, de faux “followers” sur Twitter, ou de faux “abonnés” sur Instagram pour “booster” artificiellement sa popularité sur les réseaux sociaux.
  5. NewZilla.NET n’utilise pas de “bots” sur Twitter, ces faux comptes qui relaient automatiquement un article dès sa publication.
  6. NewZilla.NET ne passe pas de partenariats commerciaux avec des marques de smartphones ou de boissons gazeuses, tout en faisant croire à ses lecteurs qu’il s’agit de contenus éditoriaux produits par sa rédaction.
  7. NewZilla.NET ne fait pas non plus travailler ses rédacteurs bénévolement et/ou pour la gloire de pouvoir signer un papier.
  8. NewZilla.NET ne base pas la publication de ses articles et le choix des sujets traités sur un algorithme qui s’emploie studieusement à prédire ce qui fera de l’audience et ce qui n’en fera pas.
  9. NewZilla.NET n’exploite pas un bataillon de stagiaires chargé(e)s de rédiger entre 5 à 10 articles par jour pour une “gratification” de quelques centaines d’euros par mois.
  10. NewZilla.NET a fait le choix de ne pas délocaliser sa production éditoriale à l’autre bout du monde, certes à moindres coûts, mais sans aucune garantie de qualité.

Voilà, la liste est un peu longue, mais ce sont des éléments qui, nous le croyons, méritaient d’être précisés en toute transparence.

Pour toutes ces raisons, pour continuer à produire une information de qualité et parce que nous tenons à conserver cette intégrité et cette liberté de ton éditoriale qui font que vous prenez aujourd’hui, nous l’espérons, plaisir à nous lire, NewZilla.NET a besoin de vous et de votre soutien.

Alors “MERCI” ! Merci à vous pour votre fidélité, et merci à vous pour votre soutien à NewZilla.NET.

L’Arabie saoudite, prochain terrain de jeu d’Amazon et d’Apple

 

Selon Reuters, les deux groupes américains, qui vendent déjà leurs produits via des intermédiaires locaux seraient actuellement en négociations pour officialiser leur entrée dans le pays et contribuer à donner un côté high-tech au Royaume, suivant la volonté du pouvoir en place.

 

Pour Amazon, c’est AWS (la branche “cloud computing” du géant américain) qui est à la manoeuvre précise Reuters, le tout sur un marché aujourd’hui dominé par des acteurs locaux de moindre importance comme STC ou Mobily.

En Arabie saoudite, 70% de la population à moins de 30 ans et passe sa vie sur les médias et les réseaux sociaux.

De son côté, Apple espère décrocher une licence d’exploitation pour un Apple Store à ouvrir si tout va bien à l’horizon 2019.

arabie-saoudite-apple-amazon-saudi-arabia

Sur le marché de la téléphonie mobile, Apple est déjà, selon le cabinet Euromonitor, numéro deux juste derrière Samsung.

Sur son activité historique de commerce en ligne, Amazon a racheté cette année Souq.com, une enseigne basée à Dubaï pour tester le marché saoudien.

Quant au pouvoir saoudien, pas toujours très technophile, il a tout de même déjà investi par l’intermédiaire de son fonds souverain 3,5 milliards de dollars dans Uber (Cf. NewZilla.NET du 3 juin 2016), travaille sur un projet de 500 milliards de dollars pour une ville dirigée par des robots et a signé un partenariat avec le fonds d’investissement japonais SoftBank à hauteur de 45 milliards de dollars.


Vous avez aimé cet article? NewZilla.NET a besoin de VOUS. Cela mérite une explication. On vous explique tout ICIMerci pour votre soutien et pour votre fidélité à NewZilla.NET.

iPhone bridés / Pour Apple, des excuses qui ne coûtent pas cher (pour le moment)

 

Pressée de s’expliquer sur les soupçons d’obsolescence programmée de certains de ses produits, l’entreprise s’excuse, reconnait des incompréhensions mais continuent de nier toute stratégie délibérée.

 

29 dollars (contre 79 dollars aujourd’hui) c’est ce qu’il en coûtera aux détenteurs de “vieux” iPhone (6, 6 Plus, 6S, 6S Plus et SE, à l’exception des iPhone 5S) pour changer leur batterie jusqu’au 31 décembre 2018.

Un geste commercial qu’il faut prendre comme tel, mais un cadeau de Noël sur le tard qui n’aurait pas eu lieu sans la pression médiatique et les vagues de plaintes et les accusations d’obsolescence programmée qui déferlent aujourd’hui sur Apple dans plusieurs pays (à commencer par les Etats-Unis, la France et Israël).

De plus, ce qui n’est pas forcément dans les habitudes d’Apple, et qui révèle en un sens la gravité de la crise en terme de communication, ainsi que l’ampleur de la crise de confiance auprès des consommateurs, l’entreprise a présenté ses excuses dans un communiqué, tout en niant toujours toute responsabilité concernant une supposée obsolescence programmée de ses produits.

apple-iphone-obsolescence-programmee

“Nous savons que certains d’entre vous pensent qu’Apple vous a laissé tomber. Nous nous excusons. Il y a eu beaucoup de malentendus à propos de cette question, alors nous aimerions clarifier et vous informer de certains changements que nous faisons”, indique Apple.


Vous avez aimé cet article? NewZilla.NET a besoin de VOUS. Cela mérite une explication. On vous explique tout ICIMerci pour votre soutien et pour votre fidélité à NewZilla.NET.

Les smartphones fonctionnant sous BlackBerry OS et Windows Phone 8.0 bientôt privés de WhatsApp

 

L’application de messagerie indique qu’elle ne sera plus disponible pour ces systèmes d’exploitation à partir du 31 décembre 2017. Le même sort est d’ores et déjà réservé aux smartphones fonctionnant sous Nokia S40 (au 31 décembre 2018) et à ceux fonctionnant sous Android 2.3.7 (au 1er février 2020).

 

On a beau s’appeler WhatsApp, appartenir à Facebook et revendiquer 1,2 milliard d’utilisateurs mensuels… un dollar reste un dollar.

Et quand la présence de l’application de messagerie instantanée commence à coûter trop cher sur un système d’exploitation donné, on supprime purement et simplement ledit OS (système d’exploitation) du catalogue.

C’est ce qui va très prochainement arriver aux smartphones fonctionnant sous BlackBerry OS et avec Windows Phone 8.0, indique WhatsApp.

whatsapp

En pratique, s’ils pourront encore utiliser l’application quelques temps sur leur appareil, les détenteurs de ce type de smartphones ne pourront plus y créer de comptes WhatsApp et y vérifier les comptes existants.

Une migration d’urgence vers un autre smartphone plus moderne est donc fortement recommandée, surtout si l’on considère que l’application WhatsApp ne peut être activée qu’avec un seul numéro de téléphone.


Vous avez aimé cet article? NewZilla.NET a besoin de VOUS. Cela mérite une explication. On vous explique tout ICIMerci pour votre soutien et pour votre fidélité à NewZilla.NET.

Pour Tim Cook (P-DG d’Apple), c’est un jet privé sinon rien!

 

Le dirigeant américain est obligé de se déplacer en avion privé, pas forcément par plaisir, mais “pour des raisons de sécurité”, selon des documents boursiers consultés par un journaliste de l’AFP. 

 

224 000 dollars, c’est la modique somme (au regard du chiffre d’affaires total d’Apple) consacrée en 2017 à la protection et à la sécurité du patron de l’entreprise.

Qu’il semble loin le temps ou Steve Jobs (le co-fondateur d’Apple) prenaient des cafés en terrasse avec le P-DG de Google de l’époque, Eric Schmidt, ou choisissait de visiter en (presque) toute discrétion un Apple Store.

“Le conseil d’administration demande que Tim Cook utilise un avion privé pour tous ses déplacements professionnels et personnels. Cette politique a été appliquée en 2017 dans l’intérêt de sa sécurité et de l’efficacité basé sur notre visibilité internationale et le rôle très public de Tim Cook comme PDG”, indique Apple.

apple
Steve Jobs en terrasse

 

apple
Steve Jobs sortant d’un Apple Store

Selon les documents transmis à la Commission des opérations en Bourse (SEC) Tim Cook a touché au total en 2017 près de 102 millions de dollars de salaire, bonus et stock-options.

2017 restera également pour Apple, comme l’année de l’inauguration de l’Apple Park, le dernier grand projet de Steve Jobs et le nouveau siège du groupe américain. Un projet et un site (lui aussi très sécurisé) qui aura coûté 5 milliards de dollars.


Vous avez aimé cet article? NewZilla.NET a besoin de VOUS. Cela mérite une explication. On vous explique tout ICIMerci pour votre soutien et pour votre fidélité à NewZilla.NET.