Accueil / 2019

Yearly Archives: 2019

Chez Google, un nouvel algorithme nourri à l’intelligence artificielle

 

L’objectif de BERT, la technologie d’intelligence artificielle au coeur de la nouvelle évolution algorithmique majeure de Google, serait de mieux “prendre en compte le contexte d’un mot”, ce qui serait “particulièrement utile pour comprendre l’intention derrière une requête”.

 

Sobrement annoncé par Google comme étant “l’une des plus grandes avancées de l’histoire du moteur de recherche”, le changement d’algorithme que le groupe internet s’apprête à déployer, dans 70 langues dont le français, à partir de lundi 9 décembre, marque un tournant en matière de SEO (c’est-à-dire de référencement naturel et de classement des sites internet par le moteur de recherche).

“Notre travail, c’est de comprendre ce que vous cherchez et de faire remonter de l’information utile du Web, peu importe la façon dont vous avez écrit ou combiné les mots dans votre requête”, détaillait Pandu Nayak, responsable de Search chez Google, dans un communiqué publié au moment du lancement du nouvel algorithme pour l’anglais, à la fin du mois d’octobre.

SEO-Google-IA-BERT-algorithme

“Mais parfois ça ne marche pas très bien, particulièrement pour des requêtes complexes, ou écrites de façon conversationnelle. D’ailleurs, c’est une des raisons pour lesquelles les gens utilisent souvent des suites de “mots-clés” qu’ils pensent qu’on comprendra, mais ce n’est pas de cette manière qu’ils poseraient naturellement une question.”

Grâce à BERT, une technologie d’intelligence artificielle, à la base de cette dernière évolution algorithmique le moteur de recherche de Google serait notamment capable de déterminer, dans un ensemble de mots, ceux qui sont les plus importants et ceux qui le sont moins.

Le but est ici pour Google de s’adapter le plus rapidement et le plus efficacement possible aux nouvelles pratiques des internautes en matière de recherche d’information, et tout particulièrement aux requêtes désormais lancées à partir des assistants personnels et autres enceintes connectées.

Des appareils aujourd’hui commercialisés par Google mais aussi par Amazon, sans parler, dans un registre connexe, du Siri d’Apple.


Vous avez aimé cette information? Partagez-là avec vos amis, votre réseau ou votre communauté. Cet article vous a été utile? Il vous a rendu service? NewZilla.NET a besoin de VOUS. Vous pouvez nous aider en faisant un don sécurisé à partir de 1 euro. Cela mérite une explication. On vous dit tout ICI. Merci pour votre soutien et pour votre fidélité à NewZilla.NET.

Netflix décroche 34 nominations aux Golden Globes

 

La plateforme de SVOD arrive très largement en tête des nominations en vue de la prochaine cérémonie de remise des Golden Globes qui se tiendra le 5 janvier 2020. Mais où est passé Hollywood?

 

Face à des oeuvres comme “Joker”, “Le Mans 66”, ou “A couteaux tirés”, Netflix peut semble-t-il envisager la saison des prix qui s’ouvre actuellement aux Etats-Unis avec une certaine sérénité.

Déjà récompensée en 2018 à la Mostra de Venise par le Lion d’Or, décrochée par Roma d’Alfonso Cuarón, l’une de ses productions, la plateforme de SVOD vient d’enregistrer pas moins de 34 nominations en vue de la prochaine édition des Golden Globes qui se tiendra, en prélude aux Oscars, le 5 janvier 2020.

6 nominations pour "Marriage Story" de Noah Baumbach

Organisés par la Hollywood Foreign Press Association ou HFPA (en français : Association hollywoodienne de la presse étrangère), les Golden Globes sont des récompenses sont des récompenses de cinéma et de télévision décernées chaque année depuis 1944 aux Etats-Unis.

En pratique, un collège d’une centaine de journalistes spécialisés planche chaque année sur le palmarès.

Cette année, côté cinéma c’est “Marriage Story”, le film de Noah Baumbach qui vient de sortir en exclusivité sur Netflix qui décroche le plus de nominations (meilleur film, meilleur réalisateur, meilleur scénario, meilleur acteur pour Adam Driver, meilleure actrice pour Scarlett Johansson et meilleur second rôle pour Laura Dern).

The-Irishman-Netflix-Golden-Globes

Autre production Netflix, “The Irishman” le film fleuve de Martin Scorsese, comptabilise cinq nominations (meilleur film, meilleur scénario, meilleur réalisateur, et meilleur second rôle pour Al Pacino et Joe Pesci).

Peut-être victime de la technologie de rajeunissement numérique à l’oeuvre dans le film, Robert de Niro, ne fait cette année pas partie des réjouissances. 

Dernier film Netflix à être nominé à quatre reprises, “Les deux papes” avec Anthony Hopkins.

A noter que deux films français sont en lice pour le Golden Globe du meilleur film étranger: “Portrait de la jeune fille en feu” et “Les Misérables”.

Côté télévision, Netflix n’est pas non plus en reste avec des distinctions en vue pour la troisième saison de “The Crown” et “Unbelievable”.

En face, Apple TV+ qui fait ses premiers pas dans le domaine, s’impose en décrochant une nomination symbolique pour “The Morning Show” avec Jennifer Aniston et Reese Witherspoon.


Vous avez aimé cette information? Partagez-là avec vos amis, votre réseau ou votre communauté. Cet article vous a été utile? Il vous a rendu service? NewZilla.NET a besoin de VOUS. Vous pouvez nous aider en faisant un don sécurisé à partir de 1 euro. Cela mérite une explication. On vous dit tout ICI. Merci pour votre soutien et pour votre fidélité à NewZilla.NET.

Corruption / Ericsson accepte de payer 1 milliard de dollars d’amende aux Etats-Unis

 

Le groupe suédois de télécommunications était accusé par le ministère de la justice américaine d’avoir mis en place entre 2000 et 2016 un système de versement de pots-de-vin pour décrocher des contrats dans cinq pays.

 

“La conduite corrompue d’Ericsson a impliqué des hauts dirigeants, pendant plus de 17 ans et dans au moins cinq pays, tout cela afin d’augmenter ses profits”, a dénoncé Brian A. Benczkowski, le patron du département des affaires criminelles, au ministère de la justice américaine. 

Pour éviter des poursuites judiciaires, Ericsson a accepté de régler 520 millions de dollars au ministère de la justice et 540 millions de dollars à la SEC, l’autorité de régulation boursière aux Etats-Unis.

C’est la conséquence d’accord à l’amiable conclu avec un juge de New York.

Ericsson

Ericsson s’engage à payer 520 650 432 de dollars sous les dix jours ouvrables et accepte la mise en place pendant trois ans d’un observateur indépendant pour s’assurer qu’il en respecte bien les termes.

Le groupe suédois a provisionné 1,2 milliard de dollars pour assurer le règlement de cette amende.

Ericsson a reconnu avoir mis en place une stratégie basée sur de multiples tentatives de corruption, sans que celles-ci n’apparaissent jamais dans les comptes de la société entre 2000 et 2016.

Les sommes consacrées à cette stratégie de corruption sont considérables.

Selon l’AFP, six pays sont concernés: Djibouti, la Chine, le Vietnam, l’Indonésie, l’Arabie saoudite et le Koweit.

  • A Djibouti, Ericsson a versé 2,1 millions de dollars de pots-de-vin pour décrocher un contrat de quelque 20,3 millions d’euros.
  • En Chine ce sont des dizaines de millions de dollars qui ont été versés en cadeaux divers.
  • Au Vietnam, 4,8 millions de dollars qui ont été versés à une société de conseil.
  • En Indonésie les sommes liées à la corruption avoisinent les 45 millions de dollars.
  • Au Koweit, 450 000 dollars auraient été versés.

Vous avez aimé cette information? Partagez-là avec vos amis, votre réseau ou votre communauté. Cet article vous a été utile? Il vous a rendu service? NewZilla.NET a besoin de VOUS. Vous pouvez nous aider en faisant un don sécurisé à partir de 1 euro. Cela mérite une explication. On vous dit tout ICI. Merci pour votre soutien et pour votre fidélité à NewZilla.NET.

La banane à 120 000 $ de Maurizio Cattelan

 

Sitôt vendue, sitôt dévorée.

 

Peut-être s’agissait-il d’un lointain hommage à la célèbre banane signée Andy Warhol et figurant sur la pochette de l’album du Velvet Underground…

Toujours est-il qu’en finalisant la vente d’une oeuvre de l’artiste italien Maurizio Cattelan la (déjà très renommée) galerie Emmanuel Perrotin vient de s’assurer une belle opération de promotion.

De quoi parle-t-on? D’un côté d’une banane (une oeuvre baptisée “Comedian” et signée Maurizio Cattelan) exposée dans un musée et vendue 120 000 dollars.

banana-banane

De l’autre, d’un happening artistique provoqué par un certain David Datuna, un artiste américain d’origine georgienne, qui a soudainement décidé de décoller la banane du mur où elle était accrochée et de la manger devant d’autres visiteurs du musée.

La scène s’est déroulée samedi 7 décembre 2019 à l’exposition d’art contemporain Art Basel organisée à Miami Beach dans l’Etat de Floride (Etats-Unis).

David Datuna a posté sa performance artistique sur Instagram et lui à même donné un nom: “Hungry Artist”… l’artiste affamé.

Selon Lucien Terras, directeur des relations avec les musées pour la galerie Emmanuel Perrotin, David Datuna “n’a pas détruit l’oeuvre. La banane, c’est l’idée”, a-t-il expliqué au Miami Herald

“Cela a amené beaucoup de tension et d’attention sur l’installation et nous ne sommes pas fervents du spectacle”, a ajouté Lucien Terras. “Mais la réaction a été fantastique. Cela donne le sourire à beaucoup de gens”. 


Vous avez aimé cette information? Partagez-là avec vos amis, votre réseau ou votre communauté. Cet article vous a été utile? Il vous a rendu service? NewZilla.NET a besoin de VOUS. Vous pouvez nous aider en faisant un don sécurisé à partir de 1 euro. Cela mérite une explication. On vous dit tout ICI. Merci pour votre soutien et pour votre fidélité à NewZilla.NET.

Uber? Pas si sûr!

 

Viols, agressions sexuelles… Alors que les plaintes se multiplient en France, aux Etats-Unis, le groupe Internet qui s’est fait un nom dans le domaine du VTC, publie des statistiques effrayantes sur le comportement des chauffeurs qui travaillent pour la plate-forme, mais aussi sur les risques qu’ils prennent à transporter des passagers aux comportements parfois extrêmement dangereux.

 

Depuis quelques jours un hashtag (#Ubercestover), lancé par une l’activiste féministe Anna Toumazoff, se répand sur Twitter.

Un hashtag qui, à l’instar du témoignage d’Anaïs, diffusé par Konbini News, s’accompagne d’une libération de la parole.

Le groupe Internet américain est convoqué jeudi prochain par le gouvernement et devra s’expliquer sur les dérives liées à ses activités sur le territoire français.

Aux Etats-Unis, Uber a publié cette semaine un rapport de 84 pages dont la publication a été notamment saluée par Rainn (Rape, Abuse, Incest National Network), la plus grande organisation à lutter contre les violences sexuelles aux Etats-Unis.

Outre un exercice de transparence qu’il convient bien évidemment de saluer, les chiffres rendus publics font littéralement froid dans le dos.

Uber

En 2017 et 2018, 5891 agressions sexuelles ont été recensées dans le cadre de trajets commandés via l’application Uber.

Pour la seule année 2018 ce sont 19 meurtres, 235 viols, 280 tentatives de viol et 1560 attouchements sexuels qui ont été enregistrés sur le seul marché américain.

La vie des chauffeurs Uber n’est pas sans risque (45% des incidents étant le fait de passagers), dans les cas de viols, 92% des victimes sont des client(e)s, dont 89% de femmes.

Sur la période 2017 / 2018, Uber a enregistré une moyenne de 3,1 millions de courses par jour aux Etats-Unis.


Vous avez aimé cette information? Partagez-là avec vos amis, votre réseau ou votre communauté. Cet article vous a été utile? Il vous a rendu service? NewZilla.NET a besoin de VOUS. Vous pouvez nous aider en faisant un don sécurisé à partir de 1 euro. Cela mérite une explication. On vous dit tout ICI. Merci pour votre soutien et pour votre fidélité à NewZilla.NET.