Revue de presse
Accueil / Google / Premières plaintes contre Google Buzz aux Etats-Unis

Premières plaintes contre Google Buzz aux Etats-Unis

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

 

Une Américaine vient de déposer plainte devant un tribunal fédéral de Californie contre le nouveau service de Google, pour atteinte à la vie privée.

 

Elle s’appelle Eva Hibnick. Elle est américaine, vit en Floride et présente la particularité d’être une utilisatrice assidue de Gmail, le service (gratuit) de courrier électronique de Google.

Selon le San Francisco Chronicle, Eva Hibnick vient de déposer plainte devant un tribunal fédéral de Californie contre Google Buzz, pour atteinte à la vie privée.

La plaignante accuse Google d’avoir enfreint plusieurs lois sur les communication électroniques en vigueur aux Etats-Unis, dont le « Computer Fraud and Abuse Act ».

Une class action contre Google Buzz?

Elle demande également au tribunal d’autoriser une « class action », c’est à dire une possible action groupée en justice des 31,2 millions d’utilisateurs de Gmail, contre Google Buzz.

Car à l’origine Google a pris la liberté d’installer par défaut Google Buzz sur l’ensemble des comptes Gmail de ses utilisateurs (à charge pour eux si le service ne leur plaisait pas de le désactiver).

Très controversé depuis sa mise en service, Google Buzz, est un outil de partage d’information (vidéos, photos, statuts…) publics ou privés à destination des contacts faisant partie de votre messagerie Gmail.

Pour Google c’est un moyen de rattraper son retard dans le domaine dit du web social. Un terrain occupé aujourd’hui avec le succès que l’on sait par Twitter et Facebook.

L’avenir dira quelle sera la réussite de Google Buzz.

Cependant avec ce lancement hasardeux le groupe Internet a déjà considérablement écorner son image de garant et de protecteurs des données personnelles de ses membres.

La plainte déposée par Eva Hibnick, que l’on devine aussi motivée par le montant des dommages et intérêts alloués aux Etats-Unis dans ce type d’action en justice, fait suite à une autre plainte déposée cette fois-ci à Washington par l’Electronic Privacy Information Center (EPIC) auprès de la Federal Trade Commission (FTC).


Vous avez aimé cette information? Partagez-là avec vos amis, votre réseau ou votre communauté. Cet article vous a été utile? Il vous a rendu service? NewZilla.NET a besoin de VOUS. Vous pouvez nous aider en faisant un don sécurisé à partir de 1 euro. Cela mérite une explication. On vous dit tout ICI. Merci pour votre soutien et pour votre fidélité à NewZilla.NET.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

EN - FR - DE - ES