En continu
Accueil / Amazon / Amazon prend de la bouteille

Amazon prend de la bouteille

PARTAGER CET ARTICLE
Amazon propose déjà un catalogue riche de plus d’un millier de références. Non, il ne s’agit pas de livres, de DVD, ou de montres, mais bien de bouteilles de vin.

 

Une large sélection qui va du simple blanc californien non millésimé à 5 dollars la bouteille, au Cabernet-Sauvignon Mercer 2005 de la Columbia Valley à près de 200 dollars l’unité. En passant par l’intermédiaire d’autres vendeurs, Amazon permet aussi d’accéder à des vins d’autres pays (France, Italie, Espagne, Portugal, Allemagne, Autriche, Argentine, Chili, Australie, Afrique du Sud ou Japon).

Pour 9,99 (frais d’envoi uniques), le groupe Internet livre désormais jusqu’à 6 bouteilles dans 13 Etats américains. L’internaute qui a choisi de délaisser pour un temps son caviste préféré pour faire son marché en fonction du prix, de l’origine, du cépage ou encore de l’arôme dominant des vins proposés. Et, conseil élémentaire, se voit aussi proposer des suggestions de mets se mariant le mieux avec la bouteille sélectionnée.

A noter, aux Etats-Unis, le système de distribution du vin, hérité de la prohibition, repose sur une série d’intermédiaires (importateurs, grossistes), ce qui contribue à renchérir le prix final payé par les consommateurs, rappelle l’AFP. Chaque État a ses propres réglementations, et certains interdisent les achats de vin par correspondance.

A lire aussi sur NewZilla.NET

Amazon-KKK-nazi

Amazon accepte de retirer des produits d’inspiration nazie de son site Internet

Sous la pression d’un rapport publié par deux associations et de l’interpellation d’un élu démocrate au Congrès des Etat-Unis, le groupe Internet a décidé d’appliquer à la lettre son propre règlement qui encadre les conditions de mise en vente de produits sur sa plate-forme.

Amazon va lancer son propre service de livraison pour concurrencer FedEx, UPS, DHL et Chronopost

Ce service, baptisé SWA pour “Shipping With Amazon”, devrait concurrencer directement des groupes de messagerie comme FedEx, UPS ou DHL, sans parler bien évidemment d’un… Chronopost. Il sera dans un premier temps testé à Los Angeles et sera proposé aux commerçants vendant leurs articles et produits sur Amazon.com, rapporte le Wall Street Journal.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.