Accueil / Amazon / Amazon prend de la bouteille

Amazon prend de la bouteille

PARTAGER CET ARTICLE
Amazon propose déjà un catalogue riche de plus d’un millier de références. Non, il ne s’agit pas de livres, de DVD, ou de montres, mais bien de bouteilles de vin.

 

Une large sélection qui va du simple blanc californien non millésimé à 5 dollars la bouteille, au Cabernet-Sauvignon Mercer 2005 de la Columbia Valley à près de 200 dollars l’unité. En passant par l’intermédiaire d’autres vendeurs, Amazon permet aussi d’accéder à des vins d’autres pays (France, Italie, Espagne, Portugal, Allemagne, Autriche, Argentine, Chili, Australie, Afrique du Sud ou Japon).

Pour 9,99 (frais d’envoi uniques), le groupe Internet livre désormais jusqu’à 6 bouteilles dans 13 Etats américains. L’internaute qui a choisi de délaisser pour un temps son caviste préféré pour faire son marché en fonction du prix, de l’origine, du cépage ou encore de l’arôme dominant des vins proposés. Et, conseil élémentaire, se voit aussi proposer des suggestions de mets se mariant le mieux avec la bouteille sélectionnée.

A noter, aux Etats-Unis, le système de distribution du vin, hérité de la prohibition, repose sur une série d’intermédiaires (importateurs, grossistes), ce qui contribue à renchérir le prix final payé par les consommateurs, rappelle l’AFP. Chaque État a ses propres réglementations, et certains interdisent les achats de vin par correspondance.

A lire aussi sur NewZilla.NET

Netflix-VPN

Netflix continue de creuser sa dette

Face à l’arrivée imminente de nouveaux concurrents sur le marché de la SVOD, Netflix n’en finit pas engranger de nouveaux abonnés et poursuit sa fuite en avant financière supposée mener le groupe internet à la rentabilité. La prise de risque est maximum.

reconnaissance-faciale

85 ONG américaines demandent à Amazon, Google et Microsoft de ne pas mettre leurs technologies de reconnaissance faciale à la disposition des Etats

Ces organisations, dont l’ACLU (Union américaine pour les libertés civiles) demande à ces trois géants de l’industrie du numérique qu’ils prennent des engagements fermes et s’engagent pour la défense des droits humains et des libertés publiques

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.