En continu
Accueil / Edito / Vous avez dit vulnérables?

Vous avez dit vulnérables?

PARTAGER CET ARTICLE
Google, Facebook, Amazon…Deux pannes, un piratage, quelques failles (de sécurité) et un sentiment général de… vulnérabilité. Retour sur un week-end qui devrait tous nous faire réfléchir.

 

mark-zuckerberg-thumbs-down-facebookGoogle, tout d’abord. Google, qui dans la nuit de vendredi à samedi a vu tous ses services s’éteindre pendant 11 minutes entre 01h37 et 01h48. Si vous ne vous êtes aperçus de rien, c’est normal, c’est parce que vous dormiez.

Une panne générale qui, selon le cabinet GoSquared, aurait fait chuter la fréquentation du Web (ou plutôt des sites qu’il surveille) de près de 40%.

Un chiffre qui a servi fort opportunément de bouée de sauvetage à des rédactions bien en peine de mesurer par elles-mêmes l’ampleur du phénomène. Mais un chiffre qui en dit long sur nos dépendances (et donc notre vulnérabilité face) à Google.

Vulnérable également Mark Zuckerberg le co-fondateur de Facebook. Et par extension le milliard deux cent millions d’internautes qui font confiance au réseau social en choisissant librement d’y exposer tout ou partie de leurs données personnelles.

original

«Zuck» comme l’appelle familièrement certains sites “spécialisés” s’est fait pirater sa page Facebook (et plus précisément son mur, sa Timeline d’informations) par Khalil Shreateh, un expert en sécurité informatique palestinien.

Khalil Shreateh avait découvert une faille de sécurité sur Facebook permettant à n’importe qui de poster un message sur la Timeline d’une personne qu’il ne connaît pas. Après avoir tenté d’alerter le réseau social et devant la fin de non-recevoir qui lui fut adressée, il n’eut, selon lui, d’autre choix, que de s’introduire sur le compte personnel de Mark Zuckerberg en exploitant ladite faille de sécurité. La faille a depuis été corrigée.

Amazon.com

 

Vulnérable enfin Amazon, le numéro un mondial du commerce en ligne (et l’un des leaders de l’industrie du cloud computing), dont le site américain (Amazon.com) était à son tour tombé (pour une raison encore inconnue) lundi 19 août au soir. Dormez tranquilles braves gens! Quand ils ne les exploitent pas, les géants du Web se font un devoir de veiller sur vos données personnelles!

Philippe CROUZILLACQ

 

A lire aussi sur NewZilla.NET

droit-oubli-google

Les internautes européens exercent leur droit à l’oubli

Depuis mai 2014, Google a reçu 654 876 demandes de suppression des résultats de recherche.

Tinder contraint de corriger une faille de sécurité majeure

Selon des chercheurs en sécurité informatique il suffisait de connaître le numéro de téléphone d’une personne pour prendre le contrôle de son compte Tinder et accéder à l’ensemble des conversations menées sur l’application.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.