En continu
Accueil / Politique / Trump Filter, une extension Chrome pour un Internet sans Donald Trump

Trump Filter, une extension Chrome pour un Internet sans Donald Trump

PARTAGER CET ARTICLE
Ce petit programme développé par un geek de Brooklyn permet de filtrer, jusqu’à l’excès, toute mention concernant le candidat à l’investiture républicaine pour la prochaine élection présidentielle aux Etats-Unis.

 

Donald TrumpDonald Trump voulait récemment “fermer Internet”, mais voilà qu’un internaute programmeur de Brooklyn entreprend de lui rabaisser le caquet. Trump Filter est un petit logiciel, une extension, que l’on peut installer sur le navigateur Internet Chrome. L’objectif avoué de ce programme est d’aller chercher toutes les pages faisant de près ou de loin (et c’est peut-être là le problème) référence à Donald Trump, pour ensuite les faire disparaître de la surface de l’Internet.

Manque de précision

L’utilisateur a le choix entre trois niveaux de filtrage, mais selon le site Fast Company qui a pu tester la chose, Trump Filter, serait plutôt du genre nettoyeur, voire éradicateur. Ainsi, pour un article trouvé faisant mention de Donald, Trump, l’extension prendrait-elle la liberté de supprimer l’ensemble de la rubrique “Politique” d’un quotidien comme le New York Times.

Si l’intention de Rob Spectre, un internaute de Brooklyn qui se définit lui-même comme un “technologiste punk rock”, peut sembler louable, le caractère quelque peu excessif de son initiative pourrait dérouter plus d’un utilisateur. Mais l’idée n’en reste pas moins séduisante et je vous laisse imaginer les déclinaisons qui pourraient s’appliquer à l’actualité française ou internationale.

A lire aussi sur NewZilla.NET

Google intègre un bloqueur de publicités à son navigateur Chrome

Comme annoncé depuis plusieurs mois, Google a mis en place jeudi 15 février un bloqueur de publicités sur son navigateur Chrome. Mais cette extension ne concerne pas tous les formats publicitaires et Google continuera à gagner des dizaines de milliards de dollars par an grâce à la publicité en ligne.

Google veut enterrer les sites en HTTP

La version… 68 de Chrome, le navigateur Internet, dont la sortie est prévue au mois de juillet prochain, devrait signaler le cas échéant aux internautes et aux mobinautes qu’ils s’apprêtent à visiter un site en HTTP et non en HTTPS, c’est-à-dire un site qui, potentiellement, ne protège pas suffisamment selon Google les données de ses utilisateurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.