Accueil / Amazon / Les robots vont-ils prendre le pouvoir chez Amazon? (VIDEO)

Les robots vont-ils prendre le pouvoir chez Amazon? (VIDEO)

Selon une étude de la Deutsche Bank le déploiement depuis 2014 de robots capables d’aller chercher et d’emballer les articles commandés par les internautes a déjà permis au groupe Internet de réaliser des dizaines de millions de dollars d’économie. Et cela n’est pas fini!

 

En 2012, Amazon rachetait pour 775 millions de dollars, et un peu dans l’indifférence générale, Kiva (un spécialiste de la robotique).

Quelques années ont passé et cet investissement s’avère aujourd’hui plus que rentable. En 2014, le groupe Internet a en effet commencé à déployer sur 13 de ses sites les robots Kiva, dont la mission est claire, puisqu’il s’agit d’aller chercher en entrepôt (et d’emballer) les articles commandés par les internautes.

800 millions de dollars

Or selon une étude publiée mercredi 15 juin 2016 par la Deutsche Bank (citée par le site Business Insider), l’emploi des robots Kiva aurait permis de réaliser des gains de productivité conséquents qui se sont eux-mêmes traduits par des dizaines de millions de dollars d’économie.

kiva-robots-amazonEt le mouvement ne devrait pas s’arrêter là, prévoit la Deutsche Bank. Selon l’établissement financier le déploiement de robots Kiva sur 110 sites Amazon, contre seulement 13 aujourd’hui permettrait de réaliser une économie de 800 millions de dollars.

Tout ceci sans compter sur l’expansion aujourd’hui en cours d’Amazon sur le marché asiatique (à l’instar de l’Indonésie où Amazon s’apprête à investir près de 600 millions de dollars) qui offre à lui seul de formidables débouchés pour cette solution technologique

A lire aussi

longchamp-wechat-luxury

Longchamp, Burberry, Givenchy, Dior… les marques de luxe adoptent WeChat

Pour tenter de s'imposer sur le marché chinois, les grandes marque de luxe occidentales, déjà présentes sur Alibaba, testent maintenant la vente directe et/ou la vente "flash" de leurs produits de référence sur WeChat, cette application du groupe Tencent qui compte déjà plus de 900 millions d'utilisateurs dans le monde.

Marble-Robot-SanFrancisco

San Francisco contre Marble, le robot livreur de repas

Norman Yee, un conseiller municipal de San Francisco a déposé le 16 mai 2017 un projet de loi proposant l’interdiction dans les rues et sur les trottoirs de la ville californienne, de Marble, un robot livreur de repas qui officie depuis la mi-avril pour le compte de YelpEat24.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.