En continu
Accueil / NewZilla.NET / Primaire de la gauche: la grande embrouille

Primaire de la gauche: la grande embrouille

PARTAGER CET ARTICLE
Selon le site d’information BuzzFeed.com, des internautes ont été payés au clic pour faire gonfler artificiellement la fréquentation du site officiel de la Primaire de la gauche. Pathétique.

 

Ces derniers jours  pour se faire un (tout petit) peu d’argent de poche des internautes ont, selon des informations publiées par le site BuzzFeed, été payés (entre 35 et 70 centimes d’euros du clic) pour faire gonfler artificiellement la fréquentation du site officiel de la Primaire de la gauche.

Difficile de savoir qui est à l’origine d’une telle démarche, mais dans la perspective de l’organisation du premier tour de  Primaire de la gauche, une plate-forme de mise en relation avec des influenceurs, “Value Your Network” a passé un contrat avec une agence de communication dans le but de contribuer à “booster” artificiellement l’audience du site Internet officiel de la Primaire. Une première plongée dans le monde politique pour “Value Your Network”, qui ne ce serait pas particulièrement bien déroulée.

Pas d’incitation directe à cliquer

Sur le papier, le principe de Value Your Network” est simple: vous vous inscrivez, vous partagez des liens vers un site donné depuis vos comptes sur les réseaux sociaux, et vous récupérez de l’argent à chaque clic effectué sur ces liens. Entre 35 et 70 centimes d’euros du clic selon les cas, avec toutefois une obligation, qui semble ici ne pas avoir été vraiment bien respectée, que les influenceurs n’incitent pas directement les personnes sur le lien diffusé. Une pratique “interdite” par la plate-forme. 

Sur Twitter, on peut voir que de nombreuses personnes ont diffusé ce lien sponsorisé sur leurs comptes, relève BuzzFeed. Tout ce qui est incitation au clic n’est pas compté. Ça arrive surtout dans les campagnes qu’on ouvre aux influenceurs très grand public. C’est peut-être l’erreur qu’on a eu sur cette campagne, d’avoir ouvert les vannes”, résume Manuel Fernandez, responsable de “Value Your Network”, interrogé par le site d’information.

En tout cas, il semble que cette petite stratégie de manipulation ait porté ses fruits puisque le 20 janvier 2017 (soit deux jours avant le scrutin du premier tour, la page Facebook de la Primaire se félicitait d’avoir enregistré “plus d’un million de connexions” au site de la plate-forme “où voter”. A l’aune de telles pratiques il semble que la stratégie numérique du Parti socialiste soit beaucoup moins éprouvée que ne l’est celle d’un Emmanuel Macron (Cf. NewZilla.NET du 31 mai 2016), qui lui semble déjà très bien maitriser toutes les arcanes la politique à l’heure du numérique

A lire aussi sur NewZilla.NET

NewZilla.NET Week-end #23 / 27 janvier 2018

Echos du Net, levées de fonds, petites phrases, tout ce qu'il ne fallait pas manquer (ou presque) cette semaine sur NewZilla.NET. Aujourd'hui au menu : SAP, Qualcomm, fake news, pape François, publicité, Davos, Emmanuel Macron.

En France, 79% des internautes favorables à une loi contre les fausses nouvelles

Mais toujours en France, 79% des Français adhèrent aux discours complotistes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.