Accueil / NewZilla.NET / NKM, une reconversion technologique

NKM, une reconversion technologique

PARTAGER CET ARTICLE

 

L’ex-ministre de l’Ecologie, et ex-secrétaire d’Etat au Numérique “abandonne” la politique, et s’installe à New York pour travailler dans le domaine de la cybersécurité.

 

Chez les pré-retraitées de la politique, il y a celles qui avec un succès certain, à l’instar de l’ex-secrétaire d’Etat au Numérique et ministre de la Culture, Fleur Pellerin, décident de créer un fonds d’investissement (Korelya Capital) pour startups et il y a NKM.

Depuis sa défaite aux dernières élections législatives, marquée par une campagne et une agression physique d’une extrême violence, Nathalie Kosciusko-Morizet, ex-secrétaire d’Etat au Numérique, ministre de l’Ecologie, et soeur de PKM, Pierre Kosciusko-Morizet (co-fondateur du site PriceMinister) se cherchait une voie.

NKM-capgemini

De nouveaux débouchés professionnels loin d’un monde politique qui de la “Macronie” aux “Républicains”, ne semblait plus guère goûter sa compagnie.

Après avoir essuyé quelques refus marquants, NKM (qui est polytechnicienne de formation) met aujourd’hui le cap sur le secteur des nouvelles technologies et plus précisément sur New York où elle vient d’être recrutée par Capgemini.

Elle devrait prendre très prochainement en charge l’activité Projet & Consulting de la division cloud infrastructure et cybersécurité du groupe aux Etats-Unis, indique le quotidien économique Les Echos.


Vous avez aimé cette information? Partagez-là avec vos amis, votre réseau ou votre communauté. Cet article vous a été utile? Il vous a rendu service? NewZilla.NET a besoin de VOUS. Vous pouvez nous aider en faisant un don sécurisé à partir de 1 euro. Cela mérite une explication. On vous dit tout ICI. Merci pour votre soutien et pour votre fidélité à NewZilla.NET.

A lire aussi

Les inquiétudes de France Digitale (VIDEO)

Le lobby du numérique s’inquiète de la volonté du gouvernement de protéger les entreprises stratégiques françaises.

India-IT-Workers-Inde-Union-syndicat

En Inde, des travailleurs de l’industrie high-tech réclament une pause syndicale

Longtemps tenues à l'écart de l'un des secteurs les plus prospères de l'économie indienne, les organisations syndicales tentent aujourd'hui de s'imposer dans un monde où le respect des droits sociaux n'a jamais été la première des priorités.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.