Accueil / Point de vue / Ribery, jusqu’à l’indigestion

Ribery, jusqu’à l’indigestion

PARTAGER CET ARTICLE

 

En se filmant en train de “déguster” à Dubaï une entrecôte recouverte de feuilles d’or, l’ancien international français et actuel ailier gauche au Bayern Munich réussit à synthétiser et à incarner en 39 secondes toute la vulgarité et toute l’indécence de son époque. Un véritable exploit.

 

C’est une séquence diffusée sur Twitter  tout à la fois saisissante, vertigineuse et d’une totale insignifiance.

On y voit un Franck Ribery, footballeur de son état (ancien international français et actuel ailier gauche au Bayern Munich), prenant des airs de demi-mafieux sur le retour, assister à la découpe d’une pièce de viande qu’il vient de commander dans un restaurant de Dubaï (Emirats arabes unis).

Une pièce de viande, comme un trophée que l’on exhibe à la face du monde. Ou plutôt (soyons précis) une entrecôte recouvertes de feuilles d’or à plusieurs centaines d’euros.

La séquence qui ne vaut, on l’aura deviné, que par la présence de l’entrecôte, ne dure que 39 secondes.

Juste le temps de synthétiser toute la vulgarité de l’époque.

Juste le temps également d’avoir une pensée émue pour tous ceux, et ils sont nombreux, qui se serrent la ceinture pour pouvoir se payer tel ou tel abonnement qui à RMC Sport, qui à BeIn Sport, afin d’avoir l’extrême privilège de regarder ce grand intellectuel jouer à la baballe.


Vous avez aimé cette information? Partagez-là avec vos amis, votre réseau ou votre communauté. Cet article vous a été utile? Il vous a rendu service? NewZilla.NET a besoin de VOUS. Vous pouvez nous aider en faisant un don sécurisé à partir de 1 euro. Cela mérite une explication. On vous dit tout ICI. Merci pour votre soutien et pour votre fidélité à NewZilla.NET.

A lire aussi sur NewZilla.NET

robots-dubai

2017, année des robots olympiens

La première édition de Jeux olympiques pour robots (baptisés pour la circonstance "World Future Sports Games") se tiendra à Dubaï en décembre 2017.

Clash à Dubaï autour du contrôle et de la gouvernance de l’Internet

Après deux semaines de “négociations”, la France, les Etats-Unis, la Grande-Bretagne et 52 autres pays ont refusé de signer le traité de l’ONU sur la gouvernance de l’Internet et le règlement des télécommunications internationales qui devait être révisé à l’occasion du sommet de l’UIT à Dubaï.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.