Revue de presse
Accueil / Paris / Des brouilleurs de téléphones portables installés à la prison de la Santé à Paris

Des brouilleurs de téléphones portables installés à la prison de la Santé à Paris

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

 

Fermé depuis plusieurs années, l’établissement parisien “rouvre” ses portes ces jours-ci, désormais équipé d’un nouveau système de brouilleurs de téléphones portables, des téléphones fixes étant installés dans les cellules.

 

Inaugurée en 1867, la prison de la Santé, 2,8 hectares au cœur du 14ème arrondissement de Paris, était devenue au fil des ans le symbole le plus criant de la vétusté des prisons françaises.

Fermé depuis plusieurs années pour travaux, la Santé rouvre ces jours-ci en intégrant une évolution technologique majeure, à l’échelle de l’univers carcéral, qui si elle fonctionne pourrait être déployée sur d’autres établissements.

40 067 téléphones et accessoires saisis en 2017

En 2017, 40 067 téléphones et accessoires ont été saisis auprès des 70 000 détenus hébergés dans les 180 prisons françaises.

Par ailleurs, de l’aveu même du gouvernement les systèmes de brouillage étaient très largement inefficaces.

Les autorités ont décidé à l’occasion du chantier de rénovation de la prison de la Santé à Paris de confier pour six l’élaboration et la maintenance  d’un tout nouveau système de brouillage des téléphones portables à la société française SAGI.fr.

Parallèlement, des téléphones fixes sont désormais installés dans les cellules.

prison-sante-brouilleurs

Une concession de service public sur la téléphonie fixe a été accordée pour dix ans à Telio, un des leaders européens du secteur, rapporte l’AFP.

“L’accès au téléphone fixe en cellule est un élément d’apaisement de la détention.

Les détenus pourront, sans restriction, appeler leurs familles”, explique la directrice de l’établissement, Christelle Rotach, citée par l’AFP.

Les détenus pourront téléphoner uniquement aux numéros ayant fait l’objet d’une validation préalable.

Aucun téléphone ne sera installé dans les quartiers d’isolement ou disciplinaires.

S’agissant des téléphones fixes, Telio financera l’intégralité de l’investissement et se rémunérera par le prix des communications payées par les détenus.

Le coût d’un appel vers un fixe s’élèvera à 0,08 euro par minute et à 0,18 euro vers un portable en France métropolitaine.


Vous avez aimé cette information? Partagez-là avec vos amis, votre réseau ou votre communauté. Cet article vous a été utile? Il vous a rendu service? NewZilla.NET a besoin de VOUS. Vous pouvez nous aider en faisant un don sécurisé à partir de 1 euro. Cela mérite une explication. On vous dit tout ICI. Merci pour votre soutien et pour votre fidélité à NewZilla.NET.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.