Revue de presse
Accueil / Culture / Michel Serres, mort d’un philosophe humaniste

Michel Serres, mort d’un philosophe humaniste

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

 

Le philosophe Michel Serres est décédé samedi 1er juin à l’âge de 88 ans. Il fut l’un des premiers grands esprits à anticiper et à analyser de manière lucide et bienveillante les bouleversements liés aux nouvelles technologies de la communication.

 

De part son parcours de navigateur, de philosophe puis d’enseignant à l’autre bout du monde et en particulier à l’université de Stanford où il officia à partir de 1984, Michel Serres sut décrypter et analyser avec acuité ce passage du local au global inhérent au développement des nouvelles technologies.

Un sujet sur lequel il portait un jugement résolument optimiste.

Visionnaire, il expliquait en 1996 : “Nous sommes à l’an zéro d’une nouvelle manière de partager le savoir”. Un savoir qu’il se plaisait à partager dans les sphères universitaires, il enseigna notamment en France à l’université de Vincennes puis à la Sorbonne, mais aussi du plus grand nombre voire des nouvelles générations. 

Michel-Serres-2

En 2012, il sort un (très court) ouvrage qui fera date auprès des jeunes lecteurs. Au-delà du succès de librairie (“Petite Poucette” se vend 270 000 exemplaires) le livre (dont le titre est une allusion à la maestria avec laquelle certains utilisent leurs pouces pour taper sur leurs smartphones), part du postulat qu’un nouvel être humain est né.

A travers “Petite Poucette” Michel Serres analyse alors les mutations politiques, sociales et cognitives qui accompagnent cette “nouvelle révolution” tant humaine que technologique.


Vous avez aimé cette information? Partagez-là avec vos amis, votre réseau ou votre communauté. Cet article vous a été utile? Il vous a rendu service? NewZilla.NET a besoin de VOUS. Vous pouvez nous aider en faisant un don sécurisé à partir de 1 euro. Cela mérite une explication. On vous dit tout ICI. Merci pour votre soutien et pour votre fidélité à NewZilla.NET.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.