Accueil / Intelligence artificielle / Comment la Chine utilise l’intelligence artificielle pour effacer le souvenir des évènements de Tiananmen

Comment la Chine utilise l’intelligence artificielle pour effacer le souvenir des évènements de Tiananmen

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

 

A quelques heures de la célébration officieuse du triste anniversaire du massacre de la place Tiananmen qui fit plusieurs milliers de victimes dans la nuit du 3 au 4 juin 1989 à Pékin, les autorités chinoises ont recours à l’intelligence artificielle pour s’assurer que le passé ne remonte pas à la surface… des réseaux sociaux. 

 

Du 15 avril au 4 juin 1989 un vent de liberté a soufflé sur Pékin et plus particulièrement sur l’un des lieux les plus symboliques de la capitale chinoise, la place Tiananmen.

Tiananmen-massacre-printemps-de-Pekin-Chine-China-Beijing-1.png

Insupportable pour le pouvoir “communiste” en place, ce mouvement qui vit des étudiants et des ouvriers fraterniser dans les rues de Pékin fut réprimé dans le sang dans la nuit du 3 au 4 juin 1989.

Tiananmen-massacre-printemps-de-Pekin-Chine-China-Beijing-1.png

On ne connaitra vraisemblablement jamais le nombre exact de morts.

Tiananmen-massacre-printemps-de-Pekin-Chine-China-Beijing-1.png

Mais on peut affirmer sans crainte d’être démenti que cette répression d’une indicible sauvagerie (rappelons-nous de ces centaines de manifestants qui périrent méthodiquement écrasés par des chars), fit plusieurs milliers de victimes.

Effacer Tiananmen de la mémoire collective

Aujourd’hui, pour éviter que ce passé ne remonte à la surface des réseaux sociaux et ne viennent perturber l’appétit consumériste de la nouvelle classe moyenne chinoise, les autorités de Pékin ont recours à l’intelligence artificielle (IA) pour prévenir la publication ou effacer toute mention relative aux évènements de Tiananmen et par extension au Printemps de Pékin.

Tiananmen-massacre-printemps-de-Pekin-Chine-China-Beijing-1.png

Dans ce domaine, les humains ont laissé la place à l’intelligence artificielle et à la technologie du machine learning explique l’agence Reuters qui a pu interroger plusieurs employés de groupes internet chinois (par ailleurs tous liés de manière organique au pouvoir politique).



Tiananmen-massacre-printemps-de-Pekin-Chine-China-Beijing-1.png

“En fait, pour résumer, je dirais qu’en la matière l’intervention humaine est une machette et l’intelligence artificielle un scalpel”, explique l’une des personnes interrogées pour décrire la précision quasi-chirurgicale avec laquelle l’intelligence artificielle officie dans le monde de la “modération” en ligne.

Tiananmen-massacre-printemps-de-Pekin-Chine-China-Beijing-1.png

En clair, l’IA peut maintenant, non seulement retirer les images mises en ligne sur les manifestations et le massacre de Tiananmen, mais cette technologie est suffisamment puissante pour identifier et signaler aux autorités n’importe quel post qui sur les réseaux sociaux ferait, ne serait-ce qu’une allusion aux dates, lieux, images ou noms de participants liés à ces évènements.


Vous avez aimé cette information? Partagez-là avec vos amis, votre réseau ou votre communauté. Cet article vous a été utile? Il vous a rendu service? NewZilla.NET a besoin de VOUS. Vous pouvez nous aider en faisant un don sécurisé à partir de 1 euro. Cela mérite une explication. On vous dit tout ICI. Merci pour votre soutien et pour votre fidélité à NewZilla.NET.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.