Revue de presse
Accueil / Qwant / Où va Qwant?

Où va Qwant?

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

 

Après un été médiatiquement très agité, le moteur de recherche, dirigé par le bouillonnant Eric Léandri, se sépare de son directeur général, François Messager. Son remplaçant, Tristan Nitot (ex-président de Mozilla Europe) sera notamment chargé de “pacifier les relations avec les presse”, une mission qui, au vu des dernières révélations de notre confrère NextInpact, s’annonce particulièrement ardues.

 

D’un point de vue comptable, le moteur de recherche européen, qui se vit comme une alternative à Google, continue de perdre de l’argent et n’occupe que 4% de part de marché en France.

D’un point de vue technologique, Qwant reste encore dépendant (et ce n’est pas le moindre des paradoxes) de Bing, le moteur de recherche de Microsoft qui traite toujours une proportion non négligeable des requêtes lancées par les internautes.

Sur le plan médiatique, la communication de Qwant a longtemps relevé du long fleuve tranquille doublé d’un superbe “circulez-il-n’y-a-rien-à-voir”.

Mais çà c’était avant. Tout a changé au coeur de l’été quand une série de révélations est venue soudainement assombrir la success story vendus par certains médias.

QWANT

Une publication spécialisée, La Lettre A, a ouvert le bal en rendant public un courriel de la Caisse des Dépôts, actionnaire de Qwant, pointant “les salaires indécents” pratiqués dans la société.

Ces révélations furent suivies d’un article du Canard Enchainé soulignant un malaise certain parmi les salariés du moteur de recherche, et l’existence d’un mal-être lié aux méthodes de management.

Mediapart s’est ensuite intéressé au P-DG de Qwant, Eric Léandri, et à ses méthodes, révélant au passage un passé judiciaire, qui était tout sauf vierge.

Suite à cette série d’articles ainsi qu’aux différentes enquêtes extrêmement fouillées publiées cet été par notre confrère NextInpact, Qwant a décidé de remanier sa direction.

Un défi de taille

Exit, François Messager, bientôt remplacé au poste de directeur général par Tristan Nitot.

Arrivé il y a un peu plus d’un an et demi au poste de “vice-president advocacy”, ce blogueur émérite, qui fut président de Mozilla Europe mais aussi membre du Conseil national du Numérique, aura pour mission de pacifier les relations avec les médias.

Un défi de taille au vu du dernier article paru ce week-end sur NextInpact et qui dévoile la relation particulièrement tendue qu’entretien le P-DG de Qwant avec les médias.

Quant à la nomination de Tristan Nitot, selon les sources citées par NextInpact elle laisserait au mieux de marbre, et au pire ne rassurerait guère les équipes. “En interne, personne n’est dupe”, indique, sous le couvert de l’anonymat, une source de NextInpact.

“(Tristant) Nitot est tout sauf un administratif ou un opérationnel : c’est un speaker, hors sol et totalement sous la coupe de Léandri. Son rôle : danser devant les journalistes, nu s’il le faut. Nitot est fait pour être DG comme moi je suis fait pour être pape”.

“(Léandri) veut être l’unique donneur d’ordres. Une vraie dictature se met en place, avec tous les ingrédients, y compris la propagande”.


Vous avez aimé cette information? Partagez-là avec vos amis, votre réseau ou votre communauté. Cet article vous a été utile? Il vous a rendu service? NewZilla.NET a besoin de VOUS. Vous pouvez nous aider en faisant un don sécurisé à partir de 1 euro. Cela mérite une explication. On vous dit tout ICI. Merci pour votre soutien et pour votre fidélité à NewZilla.NET.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.