Revue de presse
Accueil / Culture / Henri, la plateforme de VOD (gratuite) et de confinement de la Cinémathèque française

Henri, la plateforme de VOD (gratuite) et de confinement de la Cinémathèque française

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
PARTAGER SUR LES RESEAUX SOCIAUXGoogle-Actualites-NewZilla.NET-Google-News

 

En cette période de confinement l’institution culturelle créée par Henri Langlois nous offre tous les soirs en ligne, une projection gratuite issue de sa très riche collection. 

 

Pierre Clémenti, Jean Epstein, Otar Iosseliani… pendant toute la période confinement (et à partir en réalité du 14 avril 2020), la Cinémathèque française a décidé de plonger dans ses trésors et de les offrir (gratuitement) en ligne, au public. 

L’institution publique créée par Henri Langlois a mis en ligne… Henri, une plateforme de VOD éphémère et gratuite qui propose chaque soir une petite pépite à déguster, ou non, en famille. Après “Avril” et “Un petit monastère en Toscane” du cinéaste georgien Otar Iosseliani, le public peut désormais savourer trois oeuvres de Jean Epstein “La Chute de la maison Usher”, “La Glace à trois faces” et “Le Tempestaire”. 

Avec Henri, l’idée est simple, explique le directeur de la Cinémathèque française, Frédéric Bonnaud dans les colonnes de Telerama, “on peut désormais découvrir chaque soir à 20h30 et en accès direct, une oeuvre dont la Cinémathèque dispose des droits et qu’elle a restauré au cours des vingt dernières années. 

Henri-VOD-Cinematheque-Francaise

“La plateforme (numérique) Henri est une manière de rappeler que si les grands films de l’histoire du cinéma peuvent se regarder aujourd’hui sur ordinateur et en VOD, c’est parce que Langlois et quelques autres ont commencé par les sauver, avant de les programmer, inlassablement, sans se soucier des modes et du temps qui passe. Langlois a d’ailleurs créé la Cinémathèque pour Jean Esptein, pour sauver et montrer ses films”, poursuit Frédéric Bonnaud.

Pour l’instant, l’initiative est un succès et Henri rencontre son public.

“Nous avons obtenu vingt-cinq mille vues pour La Chute de la maison Usher, dont sept cents dès 20h30, le premier soir, mercredi 8 avril. Ça correspond à la jauge des trois salles réunies de notre site de Bercy”, indique Frédéric Bonnaud.


Vous avez aimé cette information? Partagez-là avec vos amis, votre réseau ou votre communauté. Cet article vous a été utile? Il vous a rendu service? NewZilla.NET a besoin de VOUS. Vous pouvez nous aider en faisant un don sécurisé à partir de 1 euro. Cela mérite une explication. On vous dit tout ICI. Merci pour votre soutien et pour votre fidélité à NewZilla.NET.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

EN - FR - DE - ES