Accueil / Jeux vidéo / Retour sur Terre pour GeForce Now, le “cloud gaming” de Nvidia

Retour sur Terre pour GeForce Now, le “cloud gaming” de Nvidia

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
PARTAGER SUR LES RESEAUX SOCIAUXGoogle-Actualites-NewZilla.NET-Google-News

 

Si le service lancé en février dernier propose déjà plusieurs centaines de références, il enregistre aussi la défection de très gros acteurs du jeu vidéo.

 

Sur le papier, tout va bien pour GeForce Now, le service de “cloud gaming” lancé par le constructeur de cartes graphiques Nvidia en février dernier.

Le concept tout d’abord…

Avec le “cloud gaming” il s’agit de permettre à pratiquement n’importe qui de jouer, en théorie, à n’importe quel jeu vidéo, et ce quelque soit son équipement de base.

PC, Mac ou simple smartphone, en principe pour jouer une bonne connexion Internet suffit.

Le rêve de beaucoup de gamers. Ou d’apprentis gamers.

En pratique, c’est le fournisseur du service qui prend en charge les puissants calculs (un peu comme YouTube prend en charge le coût de la bande passante de l’ensemble des vidéos visionnées sur sa plateforme).

En clair, à part jouer, l’utilisateur final n’aurait à se soucier de rien.

Même positionnement chez Google avec son service concurrent frontal de GeForce Now, Stadia. La solution proposée par Nvidia permet de jouer “à partir de zéro euro par mois” (sic).

Autre avantage par rapport à Stadia, GeForce Now (déjà 500 titres en catalogue, avec en tête de gondoles “Assassin’s Creed”, et “Far Cry” d’Ubisoft) permet de jouer à tous les jeux que l’on a déjà achetés sur les boutiques comme Steam, Uplay ou l’Epic Games Store, sans devoir les payer une seconde fois.

Voilà pour les bonnes nouvelles.

GeForce-Now-Nvidia-cloud-gaming

En revanche, la jeune plateforme enregistre déjà des défections de taille (avant peut-être d’assister à des retours tout aussi spectaculaires dans le futur).

Après les retraits d’Activision Blizzard et de Bethesda, Warner Bros Interactive Entertainment, Codemasters, Xbox Game Studios et Klei Entertainment ne sont plus accessibles depuis le vendredi 24 avril.

Apparemment, dans certains cas Nvidia aurait un peu forcer la main des développeurs et des éditeurs qui n’auraient que très moyennement apprécié la démarche.

A l’instar de ce qui s’est passé avec le jeu The Long Dark. Selon Raphael van Lierop le réalisateur du jeu qui s’exprimait sur Twitter, “Nvidia n’a pas demandé notre permission, nous leur avons demandé de le retirer : il n’y a rien de spécialement choquant ou d’intéressant derrière cette décision. Ils ont avoué qu’ils avaient fait une erreur, ils se sont excusés, nous ont demandé si on voulait rester sur la plate-forme, et on leur a répondu – pas pour le moment -. Les développeurs doivent pouvoir choisir où et quand sortent leurs jeux. Cela ne veut pas dire que nous ne remettrons pas notre jeu sur GeForce Now un jour.”

Mais en matière de “cloud gaming” si les débuts semblent quelque peu chaotiques, qu’il s’agisse de GeForce Now, de Stadia ou d’autres acteurs à venir… rien n’est figé.

Chaque acteur prend ses marques, et ce marché en cours de constitution (et aux enjeux économiques conséquents) devrait logiquement apporter dans les mois à venir son lot de surprises, dont raffolent précisément les gamers.


Vous avez aimé cette information? Partagez-là avec vos amis, votre réseau ou votre communauté. Cet article vous a été utile? Il vous a rendu service? NewZilla.NET a besoin de VOUS. Vous pouvez nous aider en faisant un don sécurisé à partir de 1 euro. Cela mérite une explication. On vous dit tout ICI. Merci pour votre soutien et pour votre fidélité à NewZilla.NET.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

EN - FR - DE - ES