Accueil / Chine / En Chine, BIG BROTHER is (REALLY) watching YOU

En Chine, BIG BROTHER is (REALLY) watching YOU

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
PARTAGER SUR LES RESEAUX SOCIAUXGoogle-Actualites-NewZilla.NET-Google-News

 

Loin, bien loin, de notre débat franco-français sur le développement d’une éventuelle application de traçage, des caméras sont installées à l’entrée des immeubles, officiellement pour contrôler que la population respecte bien les mesures de mise en quarantaine liées au coronavirus.

 

On se croirait dans un épisode de la saison 5 du Bureau des Légendes où en Russie (attention petit SPOILER !!!) les allées et venues des personnages sont contrôlés et identifiés par un savant mélange d’intelligence artificielle et de vidéosurveillance.

On aurait pu également se croire dans un épisode de Black Mirror, sauf que la scène se passe bel et bien en ce mois d’avril 2020 en Chine.

L’anecdote (qui n’a rien d’anecdotique) est rapportée par CNN.

Cette histoire est arrivée à Ian Lahiffe, un expatrié irlandais de 34 ans vivant à Pékin.

A son récent retour à son domicile, Ian a du, avec sa famille, se placer en quarantaine (une mesure de prévention sanitaire de base en ces temps de pandémie de coronavirus, Covid-19).

Chine-CCTV

Lianhao Qu

Mais qu’elle ne fut pas sa surprise en constatant qu’une caméra de surveillance avait été installée sur le mur devant la porte de son appartement.

“Avoir une caméra devant votre porte est une incroyable intrusion dans la vie privée. (…) Je ne sais pas dans quelle mesure c’est légal”, s’interroge-t-il.

Légal ou pas, ce qui est parfois le cadet des soucis des autorités locales en Chine, il semble qu’il s’agisse bien d’une tendance qui soit en train de s’imposer au niveau national.

Ces installations de caméra de vidéosurveillance ont été constatées dans plusieurs grandes villes chinoises depuis le mois de février, indique CNN.

Au mieux ces caméras sont déployées devant le domicile des personnes concernées, au pire… à l’intérieur même des habitations.

C’est la mésaventure qui est arrivée à Zhou, un citoyen chinois qui témoigne auprès de CNN.

II a vu un jour un agent municipal débarquer à son domicile pour installer le dispositif à l’intérieur. Malgré ses protestations, la municipalité lui a fait comprendre qu’il ne pouvait s’y opposer.

“J’ai essayé de ne pas passer d’appels téléphoniques, craignant que la caméra n’enregistre mes conversations par hasard. Je n’ai pas pu m’empêcher de m’inquiéter même quand je me suis endormi, après avoir fermé la porte de la chambre. L’installer à l’intérieur de ma maison est une énorme invasion dans ma vie privée”, déplore-t-il.


Vous avez aimé cette information? Partagez-là avec vos amis, votre réseau ou votre communauté. Cet article vous a été utile? Il vous a rendu service? NewZilla.NET a besoin de VOUS. Vous pouvez nous aider en faisant un don sécurisé à partir de 1 euro. Cela mérite une explication. On vous dit tout ICI. Merci pour votre soutien et pour votre fidélité à NewZilla.NET.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

EN - FR - DE - ES