Revue de presse
Accueil / People / Quand les hackers font chanter Hollywood

Quand les hackers font chanter Hollywood

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
PARTAGER SUR LES RESEAUX SOCIAUXGoogle-Actualites-NewZilla.NET-Google-News

 

Grubman Shire Meiselas & Sacks, un cabinet d’avocats représentant notamment les intérêts de Lady Gaga, de LeBron James ou bien encore de Facebook a été piraté. Le groupe mafieux qui affirme avoir dérobé des gigaoctets de données (confidentielles) réclament 42 millions de dollars pour ne pas les rendre public.

 

Lady Gaga, LeBron James, Facebook, AC/DC, Bruce Springsteen, Elton John, Drake, U2, Usher, Spike Lee, Kate Upton, Robert de Niro, Naomi Campbell, Colin Kaepernick, Cam Newton, Mike Tyson, Activision, HBO, MTV, Samsung, Universal, Sony…

Ces stars du cinéma, de la pop, du sport, ou ces sociétés technologiques ont un point en commun, elles comptent toutes parmi les prestigieux clients du cabinet d’avocats new-yorkais Grubman Shire Meiselas & Sacks.

Problème, celui-ci a confirmé le 11 mai dernier qu’il avait été victime d’une vaste opération cyber-criminelle.

Un groupe mafieux utilisant la technique du rançongiciel (ransomware en anglais) lui aurait ainsi dérobé 756 gigaoctets de données et réclamerait désormais une rançon de 21 millions de dollars pour que ces données restent confidentielles.

ransomware-hollywood
Photo Michael Geiger / Unsplash

 

Pour prouver la réalité de leur méfait, les cyber-criminels aurait même commencé à diffuser certains documents sur la plate-forme d’hébergement en ligne Mega, précise Le Monde.

“Nous sommes victimes d’une cyberattaque. Nous avons averti nos clients et nos équipes. Nous travaillons non-stop pour résoudre le problème”, a déclaré un porte-parole du cabinet d’avocats dans un communiqué.

Pour l’heure, Grubman Shire Meiselas & Sacks qui travaille main dans la main avec le FBI, ne semble absolument pas prêt à négocier. 

Le cabinet d’avocats qualifie ses agresseurs de “cyberterroristes étrangers”.

“Nous avons été informés par nos experts et le FBI que négocier ou payer une rançon à des terroristes est une infraction criminelle. Et même lorsque des sommes énormes sont versées, ils publient quand même les documents”, poursuit Grubman Shire Meiselas & Sacks dans un communiqué.


Vous avez aimé cette information? Partagez-là avec vos amis, votre réseau ou votre communauté. Cet article vous a été utile? Il vous a rendu service? NewZilla.NET a besoin de VOUS. Vous pouvez nous aider en faisant un don sécurisé à partir de 1 euro. Cela mérite une explication. On vous dit tout ICI. Merci pour votre soutien et pour votre fidélité à NewZilla.NET.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

EN - FR - DE - ES