Revue de presse
Accueil / Conso / Les fréquences 5G seront mises aux enchères entre le 20 et le 30 septembre 2020

Les fréquences 5G seront mises aux enchères entre le 20 et le 30 septembre 2020

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
PARTAGER SUR LES RESEAUX SOCIAUXGoogle-Actualites-NewZilla.NET-Google-News

 

Ainsi en a décidé l’Arcep, le régulateur des télécoms.

 

Bouygues Telecom et SFR étaient contre, mais l’Arcep (le régulateur des télécoms) a tranché.

Prévues dans un premier temps pour le 21 avril 2020 mais reportées pour cause de Covid-19, les enchères concernant l’attribution des fréquences 5G se tiendront, non pas à la fin de l’année 2020 ou en janvier 2021, comme l’avait souhaité Matin Bouygues, mais entre le 20 et le 30 septembre prochains.

Le 2 avril 2020, l’Arcep avait annoncé la qualification des quatre opérateurs mobiles – Bouygues Telecom, Free Mobile, Orange et SFR – candidats à l’attribution de fréquences dans la bande3,4 ‑ 3,8 GHz.

Ceux-ci avaient pris des engagements qui devraient leur permettre d’obtenir, chacun, au terme de la procédure et pour un montant de 350 M€, un bloc de 50 MHz.

L’Arcep prépare actuellement l’enchère principale pour l’attribution des 11 blocs de 10 MHz encore disponibles dans la bande 3,4 ‑ 3,8 GHz, qui a dû être décalée pour tenir compte de la période exceptionnelle de confinement.

Au-delà des contraintes de calendrier, les opérateurs candidats à la 5G n’auront toutefois pas l’obligation de couvrir au moins deux grandes villes d’ici à la fin de l’année, et pourront donc se déployer à leur propre rythme.

Malgré tout, les redevances, dont le paiement sera étalé dans le temps, seront dues dès les fréquences attribuées, précise l’Arcep.

5G
Crédits / Mohamed Hassan / Pixabay

 

“L’Arcep sera par ailleurs vigilante sur la façon dont les offres 5G seront promues par les opérateurs. Elle invite les associations de consommateurs et les acteurs de la mesure à participer dès maintenant à des travaux sous son égide, en vue de faciliter le développement d’outils permettant d’éclairer les consommateurs sur la lecture technique et commerciale des offres des opérateurs”, indique le régulateur dans un communiqué.

“La 5G n’est pas une urgence pour la France : repoussons l’attribution des fréquences”, avait récemment déclaré au Figaro Martin Bouygues.

Selon, Bouygues et SFR (qui compte par ailleurs le groupe chinois Huawei parmi ses équipementiers), il était urgent d’attendre car la première génération de 5G n’est pas en l’état porteuse d’une réelle révolution des usages, tout au plus permettrait-t-elle d’effectuer un certain désengorgement technique.

Le véritable basculement technologique notamment en matière d’applications industrielles étant lui attendus d’ici deux à trois ans.

Les enchères concernant l’attribution des fréquences 5G devraient rapporter au minimum un peu plus de 2 milliards d’euros à l’Etat.

Et les premières offres commerciales devraient être disponibles pour les fêtes de fin d’année, indique le quotidien économique Les Echos.


Vous avez aimé cette information? Partagez-là avec vos amis, votre réseau ou votre communauté. Cet article vous a été utile? Il vous a rendu service? NewZilla.NET a besoin de VOUS. Vous pouvez nous aider en faisant un don sécurisé à partir de 1 euro. Cela mérite une explication. On vous dit tout ICI. Merci pour votre soutien et pour votre fidélité à NewZilla.NET.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

EN - FR - DE - ES